Browsing Tag

déménagement

Paroles de ChaCha

Dans un verre d’eau…

03/10/2017
IMG_2452

Ou dans le guidon, ou encore dans les cartons…

Cela fait un moment que j’ai envie, besoin de parler de ça…

« ça » c’est mon quotidien ou du moins, ma manière de le ressentir…

Dans un verre d’eau car oui je me sens submergée par toutes ces choses à faire, à accomplir et à la fois « dans un verre » car rien d’insurmontable c’est juste « beaucoup » d’un coup ou alors je suis vraiment mal organisée…

Tout a commencé lorsque nous nous sommes lancés dans l’achat d’une maison. J’étais au milieu de ma grossesse et ça nous a pris d’un coup, Monsieur Doux avait repéré une annonce, une affaire à ne pas rater sur les bords de Marne, notre rêve, et nous voilà prêts à vendre notre adorable appartement. J’avoue que rien ne pressait, les chambres étaient grandes et les garçons pouvaient parfaitement partager la leur et puis nous avions mis tellement d’amour dans cet appartement, mais bon… Nous nous sommes lancés et puis… j’ai accouché… et puis… la notaire qui appelle pour nous dire qu’il y avait un souci avec la maison… ah non, c’en était trop… on allait bientôt se retrouver à la rue, parce que oui, tout coïncidait parfaitement, on quittait l’appartement, on rentrait dans la maison, pif paf, nickel ! Mais non…

Il a tout de même fallu faire les cartons… j’avais commencé enceinte mais là, après cette nouvelle le cœur n’y était plus et pourtant…

Premier déménagement

Nous avons donc loué un appartement, pile sur les bords de Marne, un peu le vague à l’âme… Mais le cadre était chouette, les enfants en bonne santé et c’est là que tout a commencé…

Les cartons, les caisses… Les « ça, ça va à l’appartement », « ça au box », les codes couleurs sur les cartons, les indispensables et les « on verra plus tard ». Les cartons dans le nouveau salon et les caisses dans l’entrée. Les sacs dans la buanderie et le bazar partout… PARTOUT… A côté de ça, 2 enfants à gérer, dont un nouveau né… Le manque de temps, le manque d’envie, le ras le bol ambiant, le stress de ne pas savoir combien de temps nous allions rester là…

Et puis on l’a trouvée ! La maison de nos rêves ou presque ! Il fallait donc se faire violence, pour tout remballer, trier à nouveau et orchestrer les priorités… ET… superviser les travaux dans la nouvelle maison…

Deuxième déménagement

Après 5 mois dans l’appartement, un temps infime, mais suffisamment stressant nous avons emménagé à la fin du mois de juillet… Enfin quand je dis emménagé, c’est un bien grand mot, puisque Monsieur Doux n’avait qu’une idée en tête PARTIR EN VACANCES !

Partir en vacances ? Partir en vacances ? PARTIR EN VACANCES ??? en laissant tout ce bordel (oui n’ayons pas peur des mots, car à partir de 25 cadavres cartons (donc forcément plus !) échoués sur le sol dans toute la maison et jusqu’au plafond OUI MADAME, j’appelle ça du bordel !!!

PUTAINDEBORDELDECHIOTTES !!! Mais comment on peut AVOIR ENVIE DE PARTIR EN VACANCES et non pas de ranger, quand on arrive pas à aligner un pied devant l’autre ? Quand ton salon est miné ? Quand à chaque pas tu as peur de tomber ! Quand tu t’es transformée en funambule qui fait balancer sa taille et s’aide de ses bras pour trouver l’équilibre ? Quand tu ne sais pas où tu as mis tes FLUTAINS de soutien-gorges, parce que c’était les derniers trucs à prendre et que du coup tu les as balancé dans un sac à la dernière seconde ? En même temps, parfois prendre la fuite ça peut être une solution ^^ (dans les films en tout cas…)

Comment tu fais quand tu ne sais MEME PAS QUOI METTRE DANS TES VALISES parce que de toute façon elles sont pleines, mais pas de ce que tu dois emmener ?…

J’ai continué de péter un plomb… J’ai pleuré parce que oui, je suis peut être une fille organisée mais à un moment quand tes cartons sont éparpillés sur 3 niveaux, que tu as eu beau écrire sur les cartons leur pièce de destination et bien tu craques… Parce que la journée, tu es toute seule, seule avec 2 enfants qui ont tout sauf envie de t’aider ou de coopérer, parce que même si tu meurs d’envie d’aller voir tes parents et la mer, tu es OBSEDEE par les cartons, les sacs, les piles de vêtements, les trucs qui s’entassent parce que évidemment quand tu ouvres un carton… c’est rarement le bon…

Alors oui, j’avais encore les hormones en furie, mais je suis aussi un être humain… et puis les vacances ça ne se refuse pas…

Le retour

Après 4 semaines de vacances extra, pendant lesquelles nous nous sommes régalés et avons pu profiter d’un temps exceptionnel (ça faisait longtemps même au Portugal parfois il ne fait pas un temps terrible…), il a fallu rentrer.

Les cartons n’avait pas bougé d’un iota (c’est presque rassurant me direz-vous, personne ne s’était introduit chez nous ^^), nous nous apprêtions à rajouter à ce bazar ambiant une couche supplémentaire avec nos bagages.

AU SECOURS !

La vraie question c’est : COMMENT JE FAIS POUR ACCUMULER TOUTES CES CHOSES ??? Et puis pour couronner le tout, toujours pas d’accès à internet ni la télévision, LE POMPOM ! Je ne pouvais même pas égayer mes journées en rédigeant un petit article de temps en temps, l’air de rien, pour parler de TOUT sauf de mon QUOTIDIEN… (pour la petite histoire, internet fonctionne depuis la semaine dernière, oui oui depuis fin septembre… c’est pas comme si depuis début juillet ils ne pouvaient pas faire le nécessaire… passons)

Je suis donc depuis la rentrée comme dans un état second… Portée par mes enfants et prise au piège bercée par leurs rythmes respectifs : la rentrée en CP pour mon grand 9h – 16h15 et les siestes et repas de MiniMoi2, du coup j’essaie de tenir le rythme avant de retourner dans mon tri, mon rangement et mes états d’âme…

ATTENTION ! Je sais bien que ce n’est que du bonheur, que nous avons BEAUCOUP de chance, j’ai un mari aux petits soins, mais moi je ne suis pas faite pour rester à la maison ! ou du moins PAS SANS INTERNET !

Je vous mets au défi, même si vous êtes la plus organisée de la planète (ou le plus, pardon pour les messieurs qui liraient), de ranger sans rangements… Alors ???, ça fait moins les malins d’un coup !! Parce que sortir des trucs des cartons quand ils ont un espace de stockage dédié, c’est tout de suite plus facile, mais là pas possible… Bah oui, ma pauv’ Lucette, quand on a plus de billes pour jouer (comprendre = plus de budget, à sec, rien, nada !) et bien on fait avec les moyens du bord 😉 et les nerfs en pelote…

Chaque jour, comme des milliards de mamans, je me réveille et à peine le temps d’émerger qu’il faut gérer 2 miniatures qui ont un mal fou à se réveiller le matin (ne m’enviez pas, sauf le week end ^^) : petit déjeuner, indépendant pour l’un, complètement dépendant pour l’autre… Les habiller, 60% indépendant pour l’un, 100% dépendant pour l’autre. Et puis regarder sa montre avec horreur, parce qu’évidemment on est TOUT sauf large… Garder son sang froid, être optimiste et les jeter dans le véhicule ! Trouver une flutain de place et défoncer contourner tous les parents sur le chemin et garder un minimum de dignité la sueur au front et une fois devant le portail prendre une grande inspiration pour un méga câlin plein de confiance, d’amour et d’espoir… Ensuite rentrer au bunker à la maison, se tapir, mais avant, coucher MiniMoi2 pour sa sieste, lui au moins il coopère et puis jeter un œil autour de moi et avoir le tourni…

Ne pas savoir par où commencer et SURTOUT ne pas avoir envie… Quoi ? Cette caisse pleine de vaisselle en carton et de pailles en papier ? Pour quoi faire ? Pourquoi est ce que j’ai 38 cahiers de note ? Peut être que j’ai des actions chez Hema ? Bizarre ça ne me dit rien ! C’est moi qui ai acheté tous ces bibelots ? Mais pour quoi faire ? Je change tout le temps ! Et qui a dévalisé l’atelier du Père Noël ? C’est quoi ces 15 boites de jeu de société ? Il a 6 ans bordel !!!

Bref des journées qui passent trop vite et l’impression de n’avoir RIEN fait et surtout RIEN accompli…

Alors après les larmes, les doutes, les millions de tours en rond et autant de jurons, après un mois de septembre chaotique, je vois enfin le bout du tunnel… Bon je dois admettre que j’ai pu, encore heureux m’échapper pour mon propre salut et celui de mes proches à 3 reprises… sans compter quelques événements liés au blog… Mais j’en reparlerai bientôt…

Etoile

J’avais besoin de mettre par écrit ce qui m’a fait douter de moi, ce qui m’a submergée et ce qui m’a fait me détester dans le miroir. Je voulais aussi parler de la solitude, parce qu’on a beau avoir une grande maison mais si on a pas d’amis pour lui donner un peu plus de couleur c’est dommage. Parce que parfois il faut aussi savoir dire STOP et c’est aussi ce que j’ai fait, même si un peu tard…

Je voulais aussi expliquer sans me justifier mon absence par ici et j’avoue que j’ai découvert il y a peu le partage de connexion, mais que voulez-vous la technologie et moi ça fait 12. De toute façon, l’envie n’y était pas vraiment, car pour ma part, quand c’est brouillon chez moi, c’est brouillon dans ma tête et donc brouillard total ^^.

La vie est trop courte pour se laisser submerger, même si parfois il faut passer par là pour s’en rendre compte.

Aujourd’hui, j’ai presque vidé tous mes cartons, j’ai fait du tri et j’ai même commencé la déco et évidemment je vous montre tout ça bientôt !

Et vous savez quoi ? Ce matin, j’ai été tellement efficace que sans le vouloir… j’ai renversé mon verre d’eau 😉

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Soyez ce qu’il faut de bordélique !

Vivez le bien !

Bisous

ChaCha