Catégorie

Paroles de ChaCha

Paroles de ChaCha

Rouge

16/11/2017
IMG_2814

J’ai 39 ans… Il me coûte un peu de l’écrire, mais l’année prochaine si tout va bien, j’aurai 40 ans…

Je suis une femme, une épouse, une maman et j’ai beaucoup de chance, même si pour beaucoup à cet âge là c’est normal… Je mesure la chance que j’ai.

Rouge

Je ne suis donc pas à l’aise avec mon âge, car même si mes vieux os me le rappellent, je crois que j’ai encore 15 ans et demi dans ma tête, oui, c’est important les demis…

Rouge

Je n’ai pas accompli de grandes choses, mais j’ai vécu de grands moments ! Des moments simples souvent, mais qui m’ont rempli le cœur et contenté l’esprit. J’ai rencontré des dizaines de gens différents, parfois extraordinaires et j’en garde de merveilleux souvenirs.

Rouge

Je suis une idéaliste, angoissée aussi et hypersensible surtout !

Rouge

Un rien m’émeut : une chanson, une odeur, une photo, une voix, un souvenir heureux ou malheureux.

Rouge

J’ai 39 ans et je ne suis pas en phase avec le temps, avec les gens… J’essaie, souvent, ou plutôt tout le temps mais je me rends compte que j’ai beau tout faire, justement il n’y a rien à faire.

Rouge

J’ai ouvert ce blog timidement il y a plus de 5 ans, aucun à priori, beaucoup trop de ma vie…

Au début je voulais partager et surtout faire rire… mes PUTAINDEBORDELDECHIOTTES et mes PARADOXE PARADOXAL au bout des doigts à sourire bêtement devant mon écran. J’écrivais pour moi, parce que ça me faisait aussi un bien fou, parce que peut être pour la première fois de ma vie, je prenais un VRAI risque…

Rouge

Le temps passe, il file à toute vitesse, et tout se consomme et se consume aussi vite. Tout passe par internet et encore plus pour moi qui y passe trop de temps.

Rouge

J’ai 39 ans et je me rends compte que non, non et non on ne peut pas continuer comme ça, à se cacher derrière un écran, à surenchérir pour attirer l’attention et parfois attiser les tensions.

Rouge

Je ne suis pas une blogueuse, je tiens un blog, avec tout l’amour, la patience et le bonheur du monde.

Rouge

Je ne suis pas hypocrite, je ne suis pas dupe et vous non plus, ce blog est une CHANCE énorme, parce qu’il a été parfois lu, parfois découvert par des gens que je n’aurai jamais pu approcher sans doute.

Rouge

Ce blog est à moi, il est de moi et il n’appartient pas aux partenariats ou aux marques. Il appartient partiellement à ceux qui s’y attardent : 5 minutes, quelques heures ou plusieurs jours, mais il existe, il vit, il respire à travers moi. Je suis reconnaissante de tout ce qui m’arrive grâce à lui.

Rouge

Parfois tout comme moi, il étouffe, il sature et c’est dur… Je l’ai dit, toujours, encore… il n’y a pas de ligne éditoriale, tout simplement parce qu’il est moi et que moi je suis sans dessus-dessous, authentique.

Rouge

Il y a quelques temps je devais envoyer une photo de moi pour un publi-reportage dans un magazine, j’avais envie de quelque chose plein de peps, d’une image figée mais à la fois pleine de vie (paradoxe paradoxal). Et puis j’ai pensé à ce pull ROUGE, acheté quelques jours plus tôt, le même que mon amie Virginie (j’ai copié) et puis ce rouge à lèvres, recommandé par Astrid et puis j’ai posé dans mon jardin… Mon gentil mari a pris mon téléphone et j’ai envoyé cette photo sans retouche, sans filtre, parce que pour une fois j’ai adoré cette image de moi…

Rouge

J’ai dompté adopté cette couleur, qui me va bien au teint, qui l’eut cru… et vous savez quoi ? Le magazine n’en a pas voulu de cette photo… Trop ROUGE peut être ?

Rouge

Parce que ce qui me caractérise finalement c’est le naturel ? (avec une touche de terracota quand même ^^) Je suis brut et parfois brute mais aussi douce qu’une fraise tagada ROUGE ^^. La photo choisie vous la découvrirez demain <3.

Rouge 

J’ai décidé que le ROUGE serait ma nouvelle couleur.

Le ROUGE de mon cœur qui bat fort dans ma poitrine

Le ROUGE qui me monte aux joues à la moindre émotion

Le ROUGE dans mes yeux mouillés de larmes au moindre coup de vent

Le ROUGE des bisous et des <3 que me dessine mon grand garçon

Le ROUGE de la passion qui m’anime depuis mon premier souffle et jusqu’au dernier…

IMG_2821 (3)

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

NataCha

Ce que j'aime, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

Ils reviennent !! Les jouets en bois chez Lidl !

01/11/2017
LIDL JOUETS BOIS 132

Attention Mesdames et Messieurs ! Pour celles et ceux qui les connaissent demain matin : jeudi 2 novembre mettez vos réveils très très tôt !

Oui j’avoue que je publie cet article un peu tard, mais pas de panique si vous loupez le coche demain, sachez que Lidl réapprovisionnera ses magasins le 30 novembre !

Alors les jouets en bois, on en parle ou plutôt j’en reparle car l’année dernière j’en parlais déjà ICI et j’ai eu la chance de revivre un début d’après-midi aussi chouette mais cette fois avec mes 2 MiniMoi ^^.

Les magasins Lidl donc, proposeront dès demain une série de jouets en bois, pour les petits et les grands. Du petit puzzle, à la dinette, en passant par la cuisine, ou encore le bâteau pirate et le château fort, autant d’idées cadeaux à l’approche de Noël, à petits prix à partir de 3,99€.

Ces jouets sont respectueux de l’environnement puisque le bois utilisé provient d’exploitations forestières responsables. (plus d’informations sur www.fsc.org)

Toujours chez CoWork Crèche à Paris, les équipes de Lidl et de Mademoiselle Violette nous attendaient pour un moment de partage et de découverte en avant-première autour des jouets en bois de Lidl.

Il y avait des jouets bien sûr, que les enfants pouvaient manipuler à loisir et s’inventer des histoires, mais aussi des ateliers comme la customisation d’un joli panier avec des pompons ou encore, celle d’une étagère en bois avec des petits personnages. On a eu le plaisir de retrouver l’équipe de LaboM pour le glaçage de petits biscuits et on a pu se régaler aussi ^^.

L’esprit convivial et familial véhiculé par Lidl était bel et bien là, la touche de Mademoiselle Violette en plus 😉

Nous sommes repartis avec de très jolies photos prises par Christophe Meireis et une petite Wish-List (liste d’envie) pour les garçons et je serai comme beaucoup aux aurores ou presque devant le magasion Lidl le plus proche de chez moi demain jeudi 2 novembre

Ce qui « nous » ferait plaisir ? Le tableau, le bateau pirate et/ou le château fort, le porteur de marche et/ou la draisienne, sans compter les petites surprises que l’on trouve parfois uniquement sur place et pas sur la brochures :-)

Pour vous donner envie, ou pour vous faire découvrir ces beautés en situation voici quelques clichés pris par la talentueuse Martine Frankreich <3, les montages sont de moi ^^.

montage jouets bois lidl 2017

(c) Martine Frankreich

Et puis un peu de la déco aussi ^^

(c) Martine Frankreich

(c) Martine Frankreich

Et pour finir un peu de Nous aussi ^^

03_4

(c) Christophe Meireis

_CM_5021

(c) Christophe Meireis

03_3

(c) Christophe Meireis

Vous l’aurez compris, c’était vraiment vraiment chouette !

Encore merci à Lidl et à toute la Violetto Team <3

Ah oui j’allais oublier ! Voici la super vidéo de l’événement avec ma grosse bouille dedans 😉

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure (surtout demain ^^)

Bisous

ChaCha

 

Paroles de ChaCha

Quand le blog me fait travailler (pour de vrai !) #1

23/10/2017
IMG_2196

Alors oui, le blog c’est du boulot hein !

Des heures à écrire, à trier des photos quand il le faut, à réaliser des montages, à me relire, à me demander si c’est français et enfin essayer de corriger les fautes d’orthographe !

Ce n’est pas mon travail, j’entends par là que je n’en vis pas, même si je reçois des produits à tester, çà ne paye pas mes factures ^^.

Depuis peu, on me propose de temps à autre des travaux de rédaction, qui n’ont rien à voir avec le blog et c’est pour moi une chance car je peux gagner des sous en faisant ce que j’aime : ECRIRE !

Et puis, grâce au blog toujours, je rencontre des personnes de différents univers et pour celles et ceux qui me connaissent je suis entière et il s’avère que ça plait ! Contre toute attente, on m’a proposé de faire ce que malgré moi je fais plutôt pas mal (en toute modestie), du développement commercial sur les salons !

Car oui, mon métier, en tout cas l’un de ceux de mon parcours atypique, c’est d’organiser des salons. Les salons professionnels sont un sujet que je maitrise car j’en ai connu tous les aspects : en tant qu’exposante, en tant qu’organisatrice donc, ou encore en faisant de la prospection en France et à l’étranger, on ne compte pas ceux que j’ai pu visiter à titre perso ^^.

Ma spécialité ce sont les salons mode et accessoires, j’ai malheureusement été remerciée à mon retour de congé maternité il y a 6 ans et je sais que j’y retournerai, un jour ou l’autre…

Pour faire court, en blaguant (à moitié ^^), j’ai pu depuis la rentrée travailler pour 2 distributeurs / agents de marques de puériculture.

Pour l’un j’ai travaillé au Salon Baby Cool au Parc Floral et au Salon Baby à Paris et pour l’autre au Salon Kind und Jugend à Cologne en Allemagne !

Après avoir gambergé pas mal, car j’ai choisi de m’occuper à plein temps de MiniMoi2, je me demandais quel serait mon avenir professionnel, car NON je ne suis pas faite pour rester à la maison h24, mais pour autant je ne veux plus d’un travail qui me fait partir à 7h le matin et me fasse rentrer à 19h passées. (oui je sais que nous sommes des millions dans ce cas :-( )

La réponse est donc toute trouvée, me lancer, seule ! Trouver des contrats pour travailler sur les salons et me mettre à la disposition des marques ou des sociétés de service, en parallèle, continuer les missions d’écriture, voire plus.

J’aurai bientôt une nouvelle à vous annoncer, mais en attendant je vous parlerai volontiers de ces distributeurs et de ces marques trop chouettes que j’ai pu découvrir ou redécouvrir :-) dans 2 prochains articles ^^.

Je suis reconnaissante encore et toujours car mon joli Comptearebours est sans cesse en marche pour le meilleur et c’est aussi grâce à vous qui me lisez !

Gros <3 avec les doigts !

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous !

ChaCha

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

D’amour fou

19/10/2017
IMG_1343

Etre femme, être mère c’est aussi lâcher prise…

La faute aux hormones, la faute à la charge mentale, la faute à tout et à rien, parce que oui craquer ça fait du bien !

Il n’y a pas d’heure pour laisser la place aux larmes, larmes de tristesse, de joie, de désespoir.

Des larmes sur son petit nombril ou à cause d’autres personnes, des larmes seules ou à plusieurs, ça ne réduit en rien les pleurs.

Des larmes de soulagement parfois… et parfois, souvent, passer du rire aux larmes, c’est ça être une femme, c’est aussi ça être une maman… C’est parfois très énervant, pour certains insultant, quoi ? ta vie est parfaite pourtant !

Et puis, derrière le torrent, malgré les débordements, d’un coup d’un seul, d’un revers de la main c’est flagrant : L’AMOUR FOU !

(c) Christophe Meireis octobre 2017

(c) Christophe Meireis
octobre 2017

(c) Christophe Meireis - octobre 2017

(c) Christophe Meireis – octobre 2017

(c) Christophe Meireis - octobre 2017

(c) Christophe Meireis – octobre 2017

Paroles de ChaCha

Cyber like

17/10/2017
IMG_2021

Ca fait des jours, des semaines, des mois et je crois bien des années que ça dure, que ça me ronge, que ça va, que ça vient et que ça ne va pas en fait…

Ca fait un moment que j’ai besoin que ça sorte… Après avoir abordé le sujet avec quelques « copines », j’ai eu envie, besoin de l’écrire et tant pis si on me boude, si on me juge ou si on s’imagine encore je ne sais quelle folle histoire ou pire si on tire des conclusions et que l’on me rejette, tant pis, oui tant pis.

Je suis une fille naturelle, ça fait 39 ans que ça dure et autant d’années que l’on me comprend une fois sur 2, en me considérant comme originale au mieux, excentrique souvent et instable au pire…

Au final, PERSONNE ne me connaît vraiment et c’est encore pire depuis internet…

Depuis que l’on peut afficher ce que l’on veut sur les réseaux sociaux, que l’on peut aimer les photos des unes, commenter les statuts des autres…

J’ai longtemps souffert du manque de communication, des gens qui jugent parce que tu es différente, parce que non tu ne penses pas comme tout le monde, que oui tu parles et ris fort, parce que tu n’as pas envie d’être tout le temps gentille et docile et parce que non tu n’es pas un mouton.

J’ai longtemps voulu que l’on m’aime sans pour autant y arriver… J’avoue ne pas avoir fait forcément d’efforts et puis je me suis endurcie, encore plus fort, aussi fort que les mots qui pouvaient sortir de ma bouche…

J’ai eu des amoureux avec qui je pensais qu’il fallait faire la guerre, j’ai eu des amies avec qui je savais que ça ne durerait pas. Envie d’exclusivité tout en la repoussant à grands coups de pieds…

Pourtant chaque instant de ma vie, je l’ai vécu avec un grand V, avec toute l’intensité et la puissance de mes tripes. Quand j’ai aimé d’amour ou d’amitié je l’ai fait à 1 milliard de pourcent. J’ai donné mes sentiments sans pudeur trop souvent, avec toute l’ardeur d’une adolescente, avec toute l’ardeur contenue dans mon cœur et tous ses débordements.

J’ai explosé des forfaits téléphoniques, j’ai explosé de colère, j’ai aimé à en perdre la tête, j’ai donné à me retrouver à sec, j’ai voulu convaincre les plus sceptiques, j’ai réussir à faire aimer le cœur le plus dur que j’ai connu, j’ai réconcilié des cœurs trop fiers, j’ai fait beaucoup de bien et… beaucoup de mal aussi, je me suis fait du mal finalement à m’époumoner pour que l’on me comprenne, que l’on m’aime, que l’on m’apprécie, sans fard, sans cri, sans surjouer… J’avais presque réussi à être en paix avec moi-même, j’avais atteint une pseudo sagesse, je traçais un joli chemin…

Et puis Facebook et Instagram sont venu me casser la tête et c’est triste à dire le blog aussi…

Cette quête d’amour qui se compte en pouces levés, en cœurs rouges vifs, en abonnés, en followers s’est réveillée…

J’ai été possédée… Dès le réveil, obsédée par les notifications, les nuits presque blanches à l’affut d’un commentaire, d’un partage… J’ai été dérangée dans mon sommeil, dans mes journées, dans mon quotidien oui Dérangée au propre comme au figuré ! Bousculée par un statut évasif, la photo d’un objet convoité mais qu’une autre aura eu avant moi. Le cœur serré par une invitation non reçue, affaiblie par des statuts généralistes… J’ai été vexée par des « joyeux anniversaires » virtuels et pas une carte, pas un coup de fil, pas un cadeau…

Il y a eu les mises en garde, parfois violentes sur cette manie, cette addiction à mon téléphone, ces journées à traquer la vie d’autrui et à bassement considérer la mienne. Ces heures à rêver la vie des autres sans jamais l’envier mais parfois rêver d’ailleurs, de renouveau…

PERDRE SON TEMPS SUR LES RESEAUX SOCIAUX !

Enfermée dans un putain de cercle vicieux, sans pour autant publier ou diffuser plus, mais perdre son temps et s’abimer la rétine des heures durant…

Pleurer

Pleurer encore

Pleurer

Demander pardon

Pleurer

Pour rien, pour tout…

Considérer la misérable que je suis devenue…

Trop de temps gâché, mâché et recraché, la haine de moi, la haine en moi de cette fille que je ne suis pas… Cette fille qui des heures durant a oublié l’essentiel…

EXISTER

POUR DE VRAI

AIMER

ALLER VERS LES GENS

LES SERRER FORT

A commencer par les miens…

MESURER MA CHANCE

ETRE EN VIE

Avoir des enfants

VIVRE

Ne plus compter, ne plus calculer…

Moi la fille la plus spontanée de la Terre, j’ai été bridée par je ne sais quel fil invisible. Je me suis surpris à tourner en rond, à me plaindre et geindre… ?

Je ne voyais pas plus loin ni plus grand que mes écrans, envie de rien, envie de tout et pire que tout moi aussi j’ai souhaité des anniversaires sur un fil d’actualité, j’ai arrêté d’envoyer des cartes et lasse et rancunière : j’ai réduit les cadeaux… Je me suis enfermée et mis des barrières et du coup je vis avec cette fille que je ne connais pas…

Je crois que je ne veux plus que l’on m’appelle ChaCha…

J’ai envie que le téléphone recommence à sonner, j’ai envie d’entendre le rire des gens que j’apprécie, les confidences aussi. J’ai envie de ces silences dans les conversations qui en disent long… et plus que tout, j’ai envie et besoin de voir ces sourires, ces larmes de bonheur ou de tristesse des gens qui ont une place dans mon cœur.

Il y a ceux qui veulent arrêter de fumer, moi je veux arrêter de « cyber liker », de prendre des nouvelles des gens ou que l’on en prenne de moi derrière un écran. Je veux que l’on revienne au téléphone, que l’on s’envoie des cartes avec des cœurs avec des gommettes et des paillettes. Je veux des silences au téléphone, je veux être sûre que l’on a épuisé tous les sujets de conversation avant de raccrocher…

Et oui, d’accord on a des enfants et oui ok, il faut faire à dîner, mais merde…

Aujourd’hui on sait si une copine va mal si elle daigne le diffuser sur le net… sinon quoi ? quand ? comment ?

Je me suis interdit de dire que ça allait mal sur Facebook et on voit quelques photos sur Insta, alors quoi ça veut dire que l’on va bien ?

Je n’ai pas la chance d’avoir « une bande de copines » fidèles et délirantes qui m’embarquent mais je sais qu’il n’y a qu’à demander… mais parfois c’est aussi ça le problème… qui osera faire le premier pas…

Est ce que l’on sait encore être nous même, sans téléphone et sans tralala ?

 

ps : je me disperse peut être… mais je n’oublie pas ma chance d’être une femme libre, aimée et la maman de 2 adorables garçons… je partage juste ici ce que les réseaux sociaux peuvent entraîner comme dépendance si l’on a le malheur d’être un peu faible ou avoir un peu trop de temps libre… Et puis, internet ce n’est pas la vraie vie… rien ne vaut une poignée de mains ferme, une accolade ou encore, des bisous ! je ne me relis pas (j’aurai peut-être dû) sinon je ne publierai pas… 

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Déconnectez…

Bisous

Natacha

 

Paroles de ChaCha

Dans un verre d’eau…

03/10/2017
IMG_2452

Ou dans le guidon, ou encore dans les cartons…

Cela fait un moment que j’ai envie, besoin de parler de ça…

« ça » c’est mon quotidien ou du moins, ma manière de le ressentir…

Dans un verre d’eau car oui je me sens submergée par toutes ces choses à faire, à accomplir et à la fois « dans un verre » car rien d’insurmontable c’est juste « beaucoup » d’un coup ou alors je suis vraiment mal organisée…

Tout a commencé lorsque nous nous sommes lancés dans l’achat d’une maison. J’étais au milieu de ma grossesse et ça nous a pris d’un coup, Monsieur Doux avait repéré une annonce, une affaire à ne pas rater sur les bords de Marne, notre rêve, et nous voilà prêts à vendre notre adorable appartement. J’avoue que rien ne pressait, les chambres étaient grandes et les garçons pouvaient parfaitement partager la leur et puis nous avions mis tellement d’amour dans cet appartement, mais bon… Nous nous sommes lancés et puis… j’ai accouché… et puis… la notaire qui appelle pour nous dire qu’il y avait un souci avec la maison… ah non, c’en était trop… on allait bientôt se retrouver à la rue, parce que oui, tout coïncidait parfaitement, on quittait l’appartement, on rentrait dans la maison, pif paf, nickel ! Mais non…

Il a tout de même fallu faire les cartons… j’avais commencé enceinte mais là, après cette nouvelle le cœur n’y était plus et pourtant…

Premier déménagement

Nous avons donc loué un appartement, pile sur les bords de Marne, un peu le vague à l’âme… Mais le cadre était chouette, les enfants en bonne santé et c’est là que tout a commencé…

Les cartons, les caisses… Les « ça, ça va à l’appartement », « ça au box », les codes couleurs sur les cartons, les indispensables et les « on verra plus tard ». Les cartons dans le nouveau salon et les caisses dans l’entrée. Les sacs dans la buanderie et le bazar partout… PARTOUT… A côté de ça, 2 enfants à gérer, dont un nouveau né… Le manque de temps, le manque d’envie, le ras le bol ambiant, le stress de ne pas savoir combien de temps nous allions rester là…

Et puis on l’a trouvée ! La maison de nos rêves ou presque ! Il fallait donc se faire violence, pour tout remballer, trier à nouveau et orchestrer les priorités… ET… superviser les travaux dans la nouvelle maison…

Deuxième déménagement

Après 5 mois dans l’appartement, un temps infime, mais suffisamment stressant nous avons emménagé à la fin du mois de juillet… Enfin quand je dis emménagé, c’est un bien grand mot, puisque Monsieur Doux n’avait qu’une idée en tête PARTIR EN VACANCES !

Partir en vacances ? Partir en vacances ? PARTIR EN VACANCES ??? en laissant tout ce bordel (oui n’ayons pas peur des mots, car à partir de 25 cadavres cartons (donc forcément plus !) échoués sur le sol dans toute la maison et jusqu’au plafond OUI MADAME, j’appelle ça du bordel !!!

PUTAINDEBORDELDECHIOTTES !!! Mais comment on peut AVOIR ENVIE DE PARTIR EN VACANCES et non pas de ranger, quand on arrive pas à aligner un pied devant l’autre ? Quand ton salon est miné ? Quand à chaque pas tu as peur de tomber ! Quand tu t’es transformée en funambule qui fait balancer sa taille et s’aide de ses bras pour trouver l’équilibre ? Quand tu ne sais pas où tu as mis tes FLUTAINS de soutien-gorges, parce que c’était les derniers trucs à prendre et que du coup tu les as balancé dans un sac à la dernière seconde ? En même temps, parfois prendre la fuite ça peut être une solution ^^ (dans les films en tout cas…)

Comment tu fais quand tu ne sais MEME PAS QUOI METTRE DANS TES VALISES parce que de toute façon elles sont pleines, mais pas de ce que tu dois emmener ?…

J’ai continué de péter un plomb… J’ai pleuré parce que oui, je suis peut être une fille organisée mais à un moment quand tes cartons sont éparpillés sur 3 niveaux, que tu as eu beau écrire sur les cartons leur pièce de destination et bien tu craques… Parce que la journée, tu es toute seule, seule avec 2 enfants qui ont tout sauf envie de t’aider ou de coopérer, parce que même si tu meurs d’envie d’aller voir tes parents et la mer, tu es OBSEDEE par les cartons, les sacs, les piles de vêtements, les trucs qui s’entassent parce que évidemment quand tu ouvres un carton… c’est rarement le bon…

Alors oui, j’avais encore les hormones en furie, mais je suis aussi un être humain… et puis les vacances ça ne se refuse pas…

Le retour

Après 4 semaines de vacances extra, pendant lesquelles nous nous sommes régalés et avons pu profiter d’un temps exceptionnel (ça faisait longtemps même au Portugal parfois il ne fait pas un temps terrible…), il a fallu rentrer.

Les cartons n’avait pas bougé d’un iota (c’est presque rassurant me direz-vous, personne ne s’était introduit chez nous ^^), nous nous apprêtions à rajouter à ce bazar ambiant une couche supplémentaire avec nos bagages.

AU SECOURS !

La vraie question c’est : COMMENT JE FAIS POUR ACCUMULER TOUTES CES CHOSES ??? Et puis pour couronner le tout, toujours pas d’accès à internet ni la télévision, LE POMPOM ! Je ne pouvais même pas égayer mes journées en rédigeant un petit article de temps en temps, l’air de rien, pour parler de TOUT sauf de mon QUOTIDIEN… (pour la petite histoire, internet fonctionne depuis la semaine dernière, oui oui depuis fin septembre… c’est pas comme si depuis début juillet ils ne pouvaient pas faire le nécessaire… passons)

Je suis donc depuis la rentrée comme dans un état second… Portée par mes enfants et prise au piège bercée par leurs rythmes respectifs : la rentrée en CP pour mon grand 9h – 16h15 et les siestes et repas de MiniMoi2, du coup j’essaie de tenir le rythme avant de retourner dans mon tri, mon rangement et mes états d’âme…

ATTENTION ! Je sais bien que ce n’est que du bonheur, que nous avons BEAUCOUP de chance, j’ai un mari aux petits soins, mais moi je ne suis pas faite pour rester à la maison ! ou du moins PAS SANS INTERNET !

Je vous mets au défi, même si vous êtes la plus organisée de la planète (ou le plus, pardon pour les messieurs qui liraient), de ranger sans rangements… Alors ???, ça fait moins les malins d’un coup !! Parce que sortir des trucs des cartons quand ils ont un espace de stockage dédié, c’est tout de suite plus facile, mais là pas possible… Bah oui, ma pauv’ Lucette, quand on a plus de billes pour jouer (comprendre = plus de budget, à sec, rien, nada !) et bien on fait avec les moyens du bord 😉 et les nerfs en pelote…

Chaque jour, comme des milliards de mamans, je me réveille et à peine le temps d’émerger qu’il faut gérer 2 miniatures qui ont un mal fou à se réveiller le matin (ne m’enviez pas, sauf le week end ^^) : petit déjeuner, indépendant pour l’un, complètement dépendant pour l’autre… Les habiller, 60% indépendant pour l’un, 100% dépendant pour l’autre. Et puis regarder sa montre avec horreur, parce qu’évidemment on est TOUT sauf large… Garder son sang froid, être optimiste et les jeter dans le véhicule ! Trouver une flutain de place et défoncer contourner tous les parents sur le chemin et garder un minimum de dignité la sueur au front et une fois devant le portail prendre une grande inspiration pour un méga câlin plein de confiance, d’amour et d’espoir… Ensuite rentrer au bunker à la maison, se tapir, mais avant, coucher MiniMoi2 pour sa sieste, lui au moins il coopère et puis jeter un œil autour de moi et avoir le tourni…

Ne pas savoir par où commencer et SURTOUT ne pas avoir envie… Quoi ? Cette caisse pleine de vaisselle en carton et de pailles en papier ? Pour quoi faire ? Pourquoi est ce que j’ai 38 cahiers de note ? Peut être que j’ai des actions chez Hema ? Bizarre ça ne me dit rien ! C’est moi qui ai acheté tous ces bibelots ? Mais pour quoi faire ? Je change tout le temps ! Et qui a dévalisé l’atelier du Père Noël ? C’est quoi ces 15 boites de jeu de société ? Il a 6 ans bordel !!!

Bref des journées qui passent trop vite et l’impression de n’avoir RIEN fait et surtout RIEN accompli…

Alors après les larmes, les doutes, les millions de tours en rond et autant de jurons, après un mois de septembre chaotique, je vois enfin le bout du tunnel… Bon je dois admettre que j’ai pu, encore heureux m’échapper pour mon propre salut et celui de mes proches à 3 reprises… sans compter quelques événements liés au blog… Mais j’en reparlerai bientôt…

Etoile

J’avais besoin de mettre par écrit ce qui m’a fait douter de moi, ce qui m’a submergée et ce qui m’a fait me détester dans le miroir. Je voulais aussi parler de la solitude, parce qu’on a beau avoir une grande maison mais si on a pas d’amis pour lui donner un peu plus de couleur c’est dommage. Parce que parfois il faut aussi savoir dire STOP et c’est aussi ce que j’ai fait, même si un peu tard…

Je voulais aussi expliquer sans me justifier mon absence par ici et j’avoue que j’ai découvert il y a peu le partage de connexion, mais que voulez-vous la technologie et moi ça fait 12. De toute façon, l’envie n’y était pas vraiment, car pour ma part, quand c’est brouillon chez moi, c’est brouillon dans ma tête et donc brouillard total ^^.

La vie est trop courte pour se laisser submerger, même si parfois il faut passer par là pour s’en rendre compte.

Aujourd’hui, j’ai presque vidé tous mes cartons, j’ai fait du tri et j’ai même commencé la déco et évidemment je vous montre tout ça bientôt !

Et vous savez quoi ? Ce matin, j’ai été tellement efficace que sans le vouloir… j’ai renversé mon verre d’eau 😉

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Soyez ce qu’il faut de bordélique !

Vivez le bien !

Bisous

ChaCha

 

 

Ce que j'aime, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

POUPI’Z, les couches que l’on ne cache plus !

28/09/2017
IMG_1804

Quand on parle de bébé il y a toujours une histoire de couches, de couches-culottes, oui toujours !

Des couches par dizaines, par centaines, par milliers voire par centaines de milliers ! Bref un bébé sans couche ça n’existe pas !

Et bien nous y voilà ! S’il y a bien un truc qui colle à la peau de nos bébés, dans tous les sens du terme, ce sont les couches ! Ils se les coltinent à longueur de journée, longueur de temps et longueur de saison, cachée ou non !

Jusqu’à présent une couche c’était fatalement moche ! Ne me dites pas le contraire je ne vous croirais pas ! Blanche par défaut avec quelques motifs bien kitchs sur la ceinture, bref, en parents résignés on achetait nos paquets par kilos au supermarché ou sur internet, pas le choix…

Mais ça c’était avant !!!

Depuis le début de l’été on commence à voir enfin de la couleur aux fesses de nos bambins et ce n’est pas du marron (amis poètes ;-)…)

Justement, perso, je me souviens d’un dimanche après-midi de juillet, nous étions tranquilous en famille dans le jardin de ville de mes beaux-parents, il faisait hyper chaud… Pablo était en nage et j’ai décidé de lui retirer ses vêtements… Il était en body et passait forcément de bras en bras (no comment lol) avec cette horreur qui ressortait par les cotés au niveau du haut des cuisses… un mélange de blanc et de motifs et puis ce fichu élastique, on ne voyait que ça… c’était tout sauf seyant, alors ok, il y a des choses plus graves dans la vie… mais ce que je voyais ne me convenais pas, pas du tout même…

A un moment je me suis retrouvée en apnée… Les pressions du body s’étaient défaites et voilà qu’il remontait jusqu’au nombril laissant apparaître la couche ENTIERE et un bébé tenu à bout de bras…

Putaindebordeldechiottes ! Je me suis levée d’un coup comme si la dignité de mon fils et la mienne étaient en péril, je l’ai saisi comme si nos vies en dépendait et je lui ai reboutonné son body ! C’en était trop !

Bon je vous rassure, tout est très vite rentré dans l’ordre, personne n’a été maltraité et ma belle-famille est habituée à mes excentricités. Pablo est un amour et il est vite retourné dans les bras de ceux qui l’aime loool

Oui mais crotte, zut, flute ! quand même c’est super moche et je trouve que ça fait négligé…

Assise, résignée et comme d’habitude, accrochée greffée à mon téléphone, je me ballade sur le net, sur Instagram et… après un teasing de plusieurs jours… c’est là que je les ai vues… celles qui allaient être mon coup de foudre de l’été, celles qu’il me fallait absolument, les Louboutin de la couche (mais en plus confortable ^^), les POUPI’Z !!!

Des couches culottes trop stylées, avec 2 imprimés : Eternelle Marinière ou Instant Flower, en coffret ou en pack à offrir ou à s’offrir et surtout un vrai cadeau pour les petites fesses potelées de nos bébés <3

Une création et une fabrication 100% française, sans parfum, sans latex, sans pétroleatum, sans paraffine ou tout autre additif chimique. Les POUPI’Z* sont garanties :

  • SANS PHTALATES.
  • SANS PERTURBATEURS ENDOCRINIENS
  • SANS PARABENE et SANS LATEX
  • SANS PESTICIDES
  • SANS PARFUM et SANS LOTION
  • SANS CHLORE ELEMENTAIRE
  • SANS TBT, DBT, MBT

* Retrouvez tous les détails de fabrication et de composition ici .

Là vous vous demandez oui mais pourquoi elle en parle ? Bah parce qu’on a pu les tester voyons ! Je dis « on » parce que Pablo et moi on travaille en équipe vous voyez ? Je reçois, je lui mets et hop il teste ^^ et du coup je teste aussi <3

IMG_1811

montage poupiz

montage 2 poupiz

Alors ça respire pas le bonheur tout ça ??? ça sent aussi très bon les vacances ^^, mais vous pouvez les adopter hiver comme été pour vos bébés à partir de 7 kilos.

Et puis en passant comme ça… sachez que POUPI’Z ce sont aussi d’adorables accessoires pour nos bébés dans de chouettes imprimés à découvrir ici.

Retrouvez toutes les informations sur les Packs directement sur le site : https://www.poupiz.com/nos-couches/

Pablo se sent bien dedans et il adore les motifs ^^, sa maman n’angoisse plus si jamais ça dépasse et ça, c’est la GRANDE classe !

Pour finir* un grand grand merci à Lisa pour cette chouette découverte <3 et merci à la marque pour sa confiance !

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha


*produit offert par l'agence de communication et test/avis 100% objectif ^^

 

 

Ce que j'aime, De mes 10 doigts, la minute créative, Paroles de ChaCha

La couture ça déchire avec Lidl !

08/09/2017
2017 LIDL EVENT SILVERCREST 6

Youpi c’est la rentrée et avec elle, plein de bonnes nouvelles résolutions (pour moi c’est 2 fois par an : en septembre et le 1er janvier ;-)) et l’heure est venue de se lancer dans de nouvelles activités !

Il y a celles qui vont s’inscrire à l’aquagym, d’autres qui se mettent au running et puis il y a celles qui ont envie de faire quelque chose de leurs 10 doigts, un peu comme moi (rien n’empêche de faire les 3 ^^) !

Pour cette dernière catégorie, j’ai un super plan et tout plein d’encouragements si vous vous lancez, voyez plutôt !

Il y a quelques semaines j’ai eu la chance (oui encore une fois ;-)) d’être invitée par Lidl à découvrir la nouvelle machine à coudre Silvercrest !

Crédit photo : Martine Franckreich

Crédit photo : Martine Frankreich

La couture et moi ce n’était pas couru d’avance et pourtant ! Il y a un peu plus de 4 ans j’investissais déjà dans la Silvercrest ! J’avais à l’époque entendu parler de son lancement en magasin et je m’étais mis en tête de l’acheter… Vu que mon cerveau est sans cesse en ébullition et que je passe un peu trop de temps sur les blogs créatifs et Pinterest, j’avais envie de réaliser des choses par moi-même. L’idée de coudre et de pouvoir donner vie à une idée m’excitait alors que je n’avais pris aucun cours et que dans mon entourage, personne ne sait coudre !!!

Mon autre motivation c’était mon fiston ! J’avais envie de coudre des petites choses pour lui… Des attaches-tétines, des bavoirs, oui je commençais petit même si je voyais déjà grand… (je n’avais jamais pris de cours vous vous souvenez ^^)

A ma grande surprise, j’ai dompté cette machine ! Entre nous, pas beaucoup d’efforts à faire puisqu’elle est SIMPLISSIME d’utilisation.

Dès lors, j’ai réalisé des petites choses et j’ai même créé un compte Instagram « Ptits Chiffons » sur lequel je présente mes créations toutes réalisées avec la Silvercrest !

J’ai évidemment souhaité me perfectionner et faire autre chose que des attaches-tétine et des bavoirs alors, j’ai pris quelques cours auprès de Virginie alias Mes Petits Ateliers pour la petite histoire…

Fin de la parenthèse #3615mylife, alors quand LIDL m’a proposé de partager une matinée avec des couturières aguerries en compagnie d’Hélène de Pour mes jolis mômes mais pas que… j’ai sauté sur l’occasion !

2017 LIDL EVENT SILVERCREST 3

Crédit photo : Martine Frankreich

Ce matin là, je me sentais toute petite devant ces jeunes femmes qui ont la couture dans la peau (ou presque), mais c’était tellement bon-enfant et mes voisines tellement gentilles et à l’écoute de mes interrogations que je me suis sentie très vite à l’aise. Il faut dire aussi que Lidl avait une nouvelle fois fait appel à Mademoiselle Violette pour l’organisation, autrement dit nous étions au paradis dans un endroit magnifique Free Persephone à Paris : massages, pose de vernis, petits encas… Dur dur de rester concentrée…

déco Free Persephone lidl

D’ailleurs je ne vous ai pas encore dit ce que nous allions réaliser : un magnifique sac de plage en toile de jute !

sac de plage silvercrest

Hélène, en photo juste au-dessus, en parfaite chef d’orchestre avait apporté tout le matériel nécessaire : de la toile de jute bien sûr, mais aussi des pompons, des rubans, de la dentelle, des coquillages, le tout très très coloré, pour un sac des plus vitaminés 😉

2017 LIDL EVENT SILVERCREST 18

C’était donc une matinée studieuse, ponctuée d’éclats de rires que j’ai pu vivre. J’ai découvert de nouvelles fonctionnalités de la machine évidemment (on en oubliait presque que l’on était là pour ça ;-)) et j’ai aussi pu échanger avec de chouettes personnes, ce qui ne gâche rien <3

Crédit photo : Martine Franckreich

Crédit photo : Martine Frankreich

Chacha en action Silvercrest

Crédit photo : Martine Frankreich

Quelques mots à présent sur la machine à coudre Silvercrest :

La première chose à savoir est qu’elle sera en vente chez LIDL ce lundi 11 septembre, c’est pourquoi je vous en parle aujourd’hui, pour que ce soit frais, dans vos esprits ^^, elle sera au prix de 74,99 € et sachez qu’à ce prix là, elle sera prise d’assaut !

Lorsque j’ai annoncé à ma famille et mes amies à l’époque, que j’allais me mettre à la couture (vous auriez dû voir la tête de mon mari), ils ont tous pensé à une lubie, parce que même si je suis bourrée d’imagination et d’idées je ne suis pas forcément hyper douée… Je leur ai coupé la chique ! Alors si j’y suis arrivé vous aussi…

C’est une machine à coudre mécanique avec une pédale, du coup on avance tranquilou bilou et elle ronronne suffisamment fort (mais pas trop) pour gagner en assurance… oui, un bruit suspect et hop on corrige le geste ;-). Le fait qu’elle soit mécanique veut aussi dire que l’on doit faire les réglages soi-même, en ce qui me concerne je trouve ça bien car on la maîtrise d’autant mieux et si quelque chose ne va pas rebelote on se corrige. Les molettes sont suffisamment grandes pour ne pas se tromper sur le point que l’on veut faire, ajuster la tension du fil et on peut même coudre des boutonnières. Pour ma part, je l’ai utilisée sur du jersey et du molleton, aucun souci, le jour du test, je l’ai utilisée sur des tissus épais au top !

Elle est livrée avec un petit kit de démarrage (et indispensable) dans un boîtier amovible qui permet de libérer le bras de la machine : des canettes, quelques bobines de fil, 1 découd-vite, 1 pied standard, 1 pied à fermeture éclair, 1 pied à boutonnière, 1 pied à bouton, 1 pied à ourlet… et une housse de protection.

Honnêtement, je suis conquise et je continue à l’utiliser, enfin la nouvelle version qui m’a gentiment été offerte après cette chouette matinée <3

cadeaux lidl silvercrest

Un immense MERCI à Lidl, à Hélène, à la Violetto Team, à Martine Frankreich pour ses photos magnifiques et à toutes les personnes présentes pour cette chouette matinée ! Je suis repartie fière avec mon joli sac et un sourire en forme de banane <3

Crédit photo : Martine Frankreich

Crédit photo : Martine Frankreich

Je ne résiste pas à l’envie d’en partager un extrait ^^ avec ma tête dedans !

Vous qui me lisez si vous souhaitez vous lancer, foncez ! ou pensez-y si vous avez un cadeau à faire ! N’oubliez pas c’est ce lundi ! Liste des magasins et horaires sur le site Lidl.

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha