Ma vie de maman

le jour où j’ai donné la vie, j’ai donné ma vie…

06/12/2013

-« Je veux un enfant de toi »…

– euh ah bon ? euh de moi ?

-« Je veux un enfant de toi »…

-…

Etre l’élue du coeur de quelqu’un est une chose, être l’élue avec un grand « E » majuscule en est une autre…

Et puis un jour de juin 2010, la décision était mutuellement prise… Exit la pillule !

Comme par magie ou par enchantement une jolie bague est venue se poser sur mon oreiller le 2 juillet suivant pour mon plus grand plaisir…

Nous avions franchi plusieurs caps en simultané… l’une était prête à enfanter (du moins dans son coeur) et l’autre à se laisser passer la corde au cou… Nous nous étions donc bien trouvés…

Cet enfant : Mini Moi était autant désiré que redouté…

J’avais peur que Mini Moi prenne toute la place, j’avais peur de ne pas pouvoir faire face…

J’avais peur de voir mon corps changer, celui-là même que j’ai mis tant d’années à accepter…

J’avais peur de ne pas aimer mon enfant ! Oui, je l’avoue j’ai eu peur de le rejeter !

Les hormones en folie te font parfois péter les plombs, voir le mal partout, te poser des questions que toi seule peut te poser tellement elles sont absurdes…

Je n’avais pas envie d’être enceinte à proprement parler : voir ton ventre « gonfler » et avec lui tes chevilles, tes joues et tes seins…

Et pire que tout HORS DE QUESTION D’ALLAITER ! pouah !!!

J’avais et j’ai tellement d’amour à donner que j’avais peur d’aimer mal mon enfant, de rejeter son père, de devenir négligeante envers lui…

J’avais peur surtout et çà c’est avéré… QUE MINI MOI SOIT LE CENTRE DE TOUTES LES ATTENTIONS !

Préparez vous chers futurs parents… VOUS DEVIENDREZ VITE INVISIBLES et ce sera encore plus vrai aux yeux de vos parents… autrement dit le statut de grands-parents provoque chez certains un besoin d’exclusivité et de possessivité que vous n’auriez jamais soupçonné auparavant !!!

J’ai eu cette chance de pouvoir accueillir notre enfant, MON enfant, MINI MOI moins d’un an plus tard…

Un joli jour de mai… Et de repartir de l’hopital le jour de la fête des mamans…

Je t’épargne les détails, même si je pense y revenir un de ces jours (tiens toi prêt(e) donc !)… mais MINI MOI, MON FILS, était l’incarnation de la perfection. Un chef d’oeuvre, une merveille sur terre, un ange sans ses ailes (mais pas un ange déchu hein !!!)…

Je me souviens avoir dit à ma maman que si je l’avais commandé il aurait été exactement comme çà…

Je ne voulais pas qu’il ait trop de cheveux (idée à la con j’en conviens !), je le voulais grassouillet (c’était une obligation et tant pis pour l’épisio !), qu’il ait de petits pieds, qu’il n’ait pas les mains bleues et enfin et surtout QUE SON NEZ SOIT PARFAIT !

C’est con une future maman, presqu’autant qu’une Bride to be… c’est dire !!!

J’attendais aussi une révélation… une vague d’émotions diverses et variées, j’attendais de me sentir nouvelle, révélée, un être suprême… et RIEN !

Quoi ? Comment ? C’est juste çà être maman ?

Alors oui, être maman a été pour moi une chose naturelle comme si j’avais été l’élue… L’élue de SON petit coeur, tout comme lui était le mien… Etre maman a été une chose normale pour moi, parce qu’innée…

Etre maman c’est avoir des bras juste assez grands pour y accueillir son enfant… Etre maman c’est avoir cet air bienveillant…

Etre maman c’est caler ta respiration sur la sienne pour ne faire qu’un… Etre maman c’est faire ces gestes dont tu te croyais incapable, tellement tu as besoin d’amour toi même…

Etre maman c’est regarder ton fils 100 fois dans son couffin plutôt que 1 000 fois ton reflet dans le miroir…

Etre maman ne m’a pas révélée mais m’a fait prendre conscience que j’avais une place sur cette terre, que j’étais née pour rendre quelqu’un heureux…

Je suis maman et grâce à moi, d’autres gens sont heureux… car je suis comblée tout comme il comble le coeur de tous les membres de notre famille, de nos amis…

Je suis maman et je me sens pousser des ailes… je suis responsable de son bonheur…

Je suis maman et même si j’apprends chaque jour et que parfois je suis dépassée, rien ni personne ne m’enlèvera mon enfant…

Mon Fils, mon Amour, ma Vie… en te donnant la vie, je t’ai donné la mienne… je te consacrerai tout mon temps, je t’accompagnerai chaque jour dans chacun de tes gestes…

Alessandro, cariño mio…

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Reply amelie lf 06/12/2013 at 15 h 07 min

    ouah!!!!!je suis encore plus fan de chacha maman que chacha bride to be!sans doute car je suis maman également et que je pense que c’est le bonheur le plus intense qu’il soit!mais ça, on ne le comprend qu’en ayant un enfant!!!!avoir un enfant fait partie des choses que l’on ne comprend qu’en les vivant comme se marier, avoir un bébé prématuré… bref des événements qui me sont arrivés et qui ont chamboulent ma vie!ton article est si vrai!!!!je suis décidément fan! et je nous découvre des points communs puisque, moi, j’ai accouché de maeline le jour de la fete des mères! (bon ok on m’a déclenché donc rien de naturel mais quand meme!)!j’attends le prochain article avec hâte!celui de ton accouchement?moi je suis prete!

  • Reply Cook' 06/12/2013 at 15 h 38 min

    J’adore! très joli article je me reconnais bien dedans en plus 🙂

    Et c’est absolument certain que Momzilla est bien pire que Bridezilla!!! 😀

  • Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.