Ma vie de maman

une maîtresse

17/06/2016

Lundi dernier j’ai rencontré la maîtresse de Mini Moi, oui son enseignante pas autre chose !

Pour cause de plan Vigipirate, nous étions 5 mamans réunies dans la petite salle de classe au mobilier miniature à attendre patiemment notre tour et entendre ou pas les éloges et les progrès de nos progénitures respectives… Pour l’intimité et la discrétion, on repassera, toutefois cela c’est fait de façon plutôt détendue et la maîtresse J. a été très professionnelle et nous a ensuite toutes raccompagnées jusqu’à la porte où là j’ai eu un électrochoc…

La maîtresse J. est une jolie jeune femme, maman elle aussi et nouvelle dans l’école cette année, nous avons appris qu’elle était habituée aux classes élémentaires et quitterait d’ailleurs notre petite école pour s’occuper d’une classe de CM2 l’année prochaine. Premier snif…

Mini Moi est entré en maternelle l’année dernière et il est vrai que je n’ai pas pris le temps d’écrire ni sur son expérience (et la mienne), ni sur les petites attentions de sa maîtresse D. tout aussi charmante que J, aujourd’hui j’en ressens le besoin, la faute aux hormones peut être…

J’en reviens à l’électrochoc… Je suis une femme ultra sensible, hormones ou pas et très humaine, je privilégie dès que je le peux les VRAIS rapports humains, le contact (pas le toucher ^^) et j’aime me nourrir de l’expérience des gens et même si je suis une vraie pipelette, je pense être une oreille attentive (et une épaule confortable).

Après s’être entretenue tour à tour avec chacune des mamans : passage en revue du bulletin d’évaluation annuel vu quelques jours plus tôt et devant lequel nous étions en extase (petits parents niais que nous sommes ;-), beaucoup de points verts et aucun rouge… bref je suis passée la dernière…

La maîtresse J. nous a donc toutes raccompagnées à la porte de l’école (merci Vigipirate, d’avoir fait attendre tout le monde), nous étions comme d’habitude les derniers et c’est alors qu’elle m’a prise à parti, profitant que nous étions seules à ce moment précis. Mon cœur a commencé à battre plus fort, quoi une déclaration ? un détail sur le travail de Mini Moi qui nécessite un peu plus de discrétion ?

Rien de tout ça, elle a pris le temps de me remercier pour mes attentions au quotidien, a souligné que lorsqu’elle m’avait convoquée pour me signaler un événement marquant concernant une journée difficile pour Mini Moi elle avait apprécié ma réaction me disant que d’autres parents auraient sûrement réagi avec virulence ou sans l’écouter (elle n’a pas battu mon enfant ! )… Elle a pris le temps de me dire que Mini Moi était très bien élevé et qu’il semblait avoir des valeurs… Elle l’a surpris un jour, apprenant à compter en espagnol à son meilleur copain A. (ok j’ai chialé) et que cela se voyait à travers moi, que son vocabulaire était très riche… STOP !!! J’ai pleuré, elle était émue… et je crois qu’à cet instant précis j’avais atteint une espèce de graal… je m’explique.

Premièrement, je suis très respectueuse de l’autorité, des professeurs, des directeurs et plus encore dans l’enseignement. J’ai tremblé devant la Directrice de crèche, je suis impressionnée par la Directrice de l’école tout comme la maîtresse de Mini Moi… Pourquoi ? Parce que je dis CHAPEAU à ces gens qui ont trouvé leur vocation, qui font (pour la plupart je ne suis pas un bisounours) un métier qu’ils aiment et qui s’investissent. Je les respecte aussi d’encourager de supporter nos enfants, de leur enseigner les fondamentaux, comme je l’ai dit à la maîtresse de Mini Moi, elle représente un pilier dans la vie de mon fils, c’est un modèle pour lui. L’âge veut aussi qu’il y ait nombre de mimétismes, qu’il reproduise ce qu’il voit et ce qu’il entend et j’aime ce qu’il reproduit.

Deuxièmement, je ne souhaite pas braquer un professeur, ce qui se passe en classe, se passe en classe et si la maîtresse doit intervenir et qu’elle m’en informe parce que mon enfant a dépassé les limites quelles qu’elles soient je n’irai pas à l’encontre de l’instituteur, sauf si j’estime que les raisons sont discutables. Ceci étant tout est relatif et je ne porte pas aux nues tous les professeurs, mais j’imagine que les enfants ne sont pas toujours coopératifs, mais je suis une maman objective et dans mon éducation je souhaite que Mini Moi comprenne « la hiérarchie » et surtout le respect. Je chercherai toujours à écouter mon enfant évidemment, à entendre sa version, mais si dès son plus jeune âge, on ne lui montre pas l’importance de son institutrice pour la suite et bien je pense que j’aurai tout raté !

Enfin, je pense que les instituteurs et les parents se complètent, mais ne se substituent pas ! Nous parents, leur enseignons le savoir-vivre, le savoir-être, le respect et les enfants doivent mettre en pratique en collectivité finalement, ce que nous pauvres parents essayons de leur apprendre. C’est parce que notre enfant sera ponctuel, poli, respectueux qu’il s’intégrera peut être un peu mieux à mon sens et le professeur se chargera ensuite de lui apprendre tout ce qu’il sait ou presque… Ensuite l’enfant sera plus ou moins réceptif, aura plus ou moins de mal, mais là ce ne sera plus son éducation qui entrera en jeu mais ses capacités… c’est un autre sujet.

Moi, j’idéalise le corps enseignant, je trouve qu’ils ont un super pouvoir… Mais si, vous vous voyez vous tenir tête à 30 gamins ? Vous vous voyez passer la journée avec eux ? Leur apprendre des choses, attendre qu’il vous répondent ? Bravo quoi !

Une maîtresse se veut rassurante et bienveillante et depuis 2 ans maintenant, Mini Moi a eu la chance de passer du temps avec ce modèle de personnes qu’il porte sincèrement et innocemment dans son petit cœur. Alors oui, lorsque je récupère mon fils, je la regarde dans les yeux, je lui demande si ça va, je lui adresse mon plus beau sourire. Vigipirate fait chier, il a instauré une distance de 2 mètres et un sas entre nous et la maîtresse, qu’importe ! A Noël elle a eu son petit cadeau, à Pâques des chocolats (oui ça doit aider pas mal, le chocolat ça fait du bien :-)) et tout bientôt, lorsqu’il faudra lui dire au revoir et bonne route, Mini Moi lui remettra les jolis cadeaux que j’ai choisi.

Vous voulez voir ? J’ai choisi cette année encore une valeur sûre ! Ma copine Sandrine la créatrice de la marque Créa-Bisontine disponible à la vente sur Etsy ou sur Alittlemarket (cliquez sur le nom des produits vous serez dirigés vers la boutique) :

Un joli pin’s maîtresse :

pins maitresse crea bisontine

Un joli mug maîtresse presque parfaite :

montage mug maitresse crea bisontine

J’espère que ça lui plaira… Je sais que Mini Moi voudra lui offrir des fleurs… il adore offrir des fleurs… donc j’ai intérêt à penser au bouquet ce jour là !!!

Voici une autre idée de cadeau offert l’année dernière toujours chez Créa-Bisontine :

le pot à crayon de la maîtresse :

pot à crayons maitresse crea bisontine

Pour finir, merci à la maîtresse d’école de mon fils et à toutes les gentilles maîtresses de la Terre ! (et aux maîtres aussi <3)

Ligne-pointi

Soyez heureux, Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha

 

 

Vous aimerez aussi

Aucun commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.