Catégorie

Paroles de ChaCha

Paroles de ChaCha, Récits imaginaires

Avant de s’endormir…

11/03/2018

Elle voudrait éteindre la lumière, remonter la couette et simplement fermer les yeux, mais il n’en est rien.

Elle se relève, son téléphone à la main pour l’éclairer et s’approche de son tout-petit pour l’entendre respirer… Cela dure 3 secondes, guère plus, mais cela suffit à la rassurer…

A pas de loup, elle quitte la première chambre et fait irruption dans la seconde, avec la même minutie comme s’il y avait une bombe. Les ronflements la rassurent, mais c’est la couette et cette jambe qui ne veut jamais rester en place qui ont toute son attention et c’est avec précision, dans la pénombre qu’elle réajuste la position de son petit champion.

Elle se retrouve sur le palier des chambres un peu désorientée, comme si elle avait oublié ce qu’elle venait chercher.

Etourdie et résignée, elle retourne se coucher. Elle jette un dernier coup d’œil sur son téléphone, vérifie les notifications, les pouces levés ou les cœurs affichés : Instagram, Facebook, elle ne peut s’en empêcher.

Il est tant, grand temps de débrancher, pour autant elle ne va pas y arriver. Elle prendrait bien un livre, mais elle serait bien capable de le terminer.

D’une main elle éteint l’écran, de l’autre amorce un pénible retournement et se persuade que c’est l’heure, oui l’heure de dormir profondément.

Ajuster l’oreiller, se caler, rassembler les paumes et ne pas oublier de prier, de remercier Dieu pour cette journée écoulée et fermer les yeux plus fort.

Fermer les yeux et dormir, le rêve, le luxe qu’elle ne s’offre pas. Sa tête et son esprit son très forts à ce jeu là et la torture commencera là.

Et si ?

Et pourquoi ?

Et combien ?

Et pourquoi pas ?

Et quand ?

Et qui ?

Et j’aurai dû…

Et j’aurai pu…

Et si j’avais…

Un tourbillon d’interrogations, de doute, d’images qui repassent dans sa tête et son cœur qui s’emballe.

Elle est persuadée qu’elle n’est pas normale…

Elle est fatiguée, si fatiguée pourtant, physiquement et moralement elle devrait dormir à présent.

Perfectionniste, hyper sensible, le cerveau toujours bouillant, peu de gens le savent, mais c’est éprouvant et paradoxalement épuisant, même si le marchand de sable ne fait pas semblant.

Alors elle repousse cet instant… Elle voudrait juste pouvoir s’étendre et étirer tous ses membres. Attendre patiemment sans réfléchir que son cerveau sache bien se tenir.

Faire, défaire, envisager, écrire, imaginer, avoir peur d’oublier et vouloir oublier, vouloir se laisser aller.

Partir…  Dormir, sans compter, dormir sans compter, ne pas se rendre compte qu’elle s’est endormie sans difficulté.

Avant de s’endormir, chaque soir, elle se plaît à divaguer…

Tantôt heureuse, tantôt fâchée, bien souvent très inspirée, elle repousse encore et encore l’heure du coucher.

 

Paroles de ChaCha, Récits imaginaires

Elle ne dansera pas ce soir…

10/03/2018

Ce soir elle aurait dû porter une jolie robe, enfiler des chaussures à talons et forcer un peu sur le maquillage.

Elle aurait aussi vérifié la tenue de son amoureux, déposé les garçons chez papi et mamie et couru main dans la main avec son chéri, pleine d’entrain, mais ce soir il n’en sera rien.

Ce soir elle aurait dû arriver au bras de celui qu’elle aime et distribuer des bisous, des sourires, elle aurait dû retrouver des gens qu’elle n’a pas vu depuis une éternité.

Cette soirée, elle l’avait imaginé joyeuse et pleine de fierté… La famille, les amis, tous heureux de se retrouver.

Ce soir, c’est jusqu’à l’aube qu’elle aurait dû danser, elle aurait fait claquer ses talons avec la fougue qui la caractérise et s’abandonner.

Ce soir, elle aurait échangé quelques mots avec celui qu’elle a tant aimé et qui a tant compté, car c’est pour lui qu’elle se serait déplacée.

Et puis non, pas ce soir…

La nuit tombera, la musique résonnera peut-être même jusqu’à ses oreilles, mais elle ne sera pas là, pas là-bas.

Elle a dû mal à y croire, mal au cœur et le vague à l’âme, elle se résout à sa propre absence, dans l’indifférence et en silence.

Elle s’assied et écrit le combien son cœur est meurtri.

Elle se remémore péniblement les années complices : l’enfance, l’adolescence, les premiers pas dans la vie adulte et l’éloignement.

L’éloignement, cette distance encore plus cruelle ce soir, qui bientôt sera insignifiante puisque l’important est ailleurs, mais l’instant présent apporte son lot de douleur.

Elle ne dansera pas ce soir, ni avec lui, ni avec personne, la faute à une ou plusieurs personnes… Elle aurait voulu faire une autre rime en « onne »…

Elle ne dansera pas ce soir, parce que le manque d’amour des gens la ronge, parce que l’égoïsme de beaucoup l’étouffe et parce que l’amour propre, l’emporte !

Elle ne dansera pas ce soir, elle dispensera certains de son rire puissant, de ses grands gestes et de ses arguments. Certains remarqueront son absence, d’autres feront semblant, presque reconnaissants de ce vide, de ce silence.

Elle ne dansera pas ce soir, elle brillera une fois encore par son absence, à la différence près que ce soir on l’attendait.

Elle ne dansera pas ce soir, fière et élégante elle a décliné l’invitation, puisque dans sa famille on préfère, on évalue, on calcule… 

Elle ne dansera pas ce soir… 

 

 

grossesse, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

Les indispensables de mon bébé #la poussette DOONA

26/02/2018

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de remporter un super lot sur Instagram : une poussette DOONA de la marque Simple Parenting.

J’ai participé à ce concours en mai dernier (oui je sais ça date !) sur le compte Instagram d’une boutique en ligne à l’occasion de la Fête des mères et contre toute attente : j’ai gagné !

Je reviens aujourd’hui dessus, car cette poussette a révolutionné mon quotidien, que dis-je ma vie ! Je rédigeais d’ailleurs il y a quelques temps un article ici sur les poussettes compactes qui avaient retenu toute mon attention et sur lesquelles je louchais sérieusement, en remplacement de notre Trio Living de Chicco.

Souvenez-vous, ce que je mettais en avant était le fait que je me déplace TOUT le temps en voiture et qu’il me fallait donc une poussette en plus d’être compacte, ultra légère pour épargner ma pauvre carcasse mon pauvre dos, mais je ne connaissais pas encore cette merveille pour l’envisager.

Voici donc en vidéo un aperçu de la DOONA !

Elle est SUPER pratique car Mini Moi2 s’en sert encore à 15 mois (demain), c’est elle que nous avons choisi pour partir en vacances au Portugal, où je me trouve actuellement afin de pouvoir l’utiliser dans les différentes voitures de mes parents sans les embêter avec l’achat d’un siège auto… (croyez-moi ils ont déjà tout en double ^^). La compagnie aérienne RyanAir m’a permis de l’utiliser jusqu’au pied de l’avion et elle m’attendait sur le tarmac à l’arrivée sans frais supplémentaires.

Ce qui est drôle c’est de voir la tête des gens lorsque je la déploie ou encore lorsque les roues se rétractent sous la coque-auto ! J’ai fait des démonstrations dans la rue, en sortant de ma voiture, chez Ikea, en France, au Portugal et chaque fois les gens sont éberlués. Elle est facilement maniable et n’est pas si lourde avec ou sans bébé… Bon Mini Moi2 est plus lourd que la poussette à présent et je serre un peu les dents mais je gère et le MUST c’est lorsqu’il s’endort de ne pas avoir à le réveiller pour le changer de poussette.

Nous sommes partis en vacances en voiture au Portugal et en Espagne avec,  l’été dernier, chaque fois sans la base, directement installée sur l’un des sièges arrière. J’ai pris le TGV pour aller dans le Doubs en juillet dernier et elle passait dans les couloirs du train et je l’ai même installée sur un siège ^^, photo à l’appui.

L’inconvénient de cette poussette mais on s’y fait finalement, c’est qu’elle n’a pas de panier et qu’il faut prévoir des accessoires spécifiques, comme l’habillage pluie (sur mesure ^^), le pare-soleil (que j’ai perdu snif)…

Mini Moi2 l’a utilisée à 7 mois (âge qu’il avait à réception du colis ^^), je ne sais pas si avant j’aurai été aussi enthousiaste car elle est tout de même assez basse.

Depuis environ 2 mois, je m’en sers occasionnellement car Monsieur Doux et moi préférons savoir notre grand bébé plus à l’aise et disposons d’un siège auto JOIE pour les trajets un peu plus long et au quotidien dans mon véhicule. La DOONA quant à elle se glisse dans la voiture de papa pour les trajets occasionnels…

Idem, lorsque nous nous promenons, Mini Moi2 est tourné vers le monde, car j’ai depuis eu la chance de pouvoir tester 2 poussettes compactes que vous avez peut-être pu voir sur mon compte Instagram ;-), j’en parlerai bientôt d’ailleurs <3.

Elle vit ses dernières heures chez nous, malheureusement mais j’espère qu’elle trouvera bientôt une nouvelle famille qui en appréciera toutes les qualités <3. (d’ailleurs si vous êtes intéressé(e)s n’hésitez pas à m’envoyer un message :-))

Vous pouvez l’acheter ici au prix de 379,90 € (les nouveaux coloris sont trop jolis !) et si vous optez pour la base Isofix en plus il faudra rajouter 149,90 €, sachant qu’à 15 mois nous l’utilisons encore c’est super rentable !

Merci encore à ce site de m’avoir permis de gagner cette poussette, qui ne fait l’objet d’aucune collaboration, mais que je me devais de vous faire découvrir, tant son usage a simplifié notre quotidien tout en offrant un certain confort à notre amour n°2.

Alors conquis(e)s ??

Soyez heureux, Soyez à l’heure !

Bisous

NataCha

Paroles de ChaCha

Et maintenant…

14/02/2018

(c) Babouchkatelier

Je suis là, pas tout à fait ici, mais je suis là…

Rien de grave, non bien sûr, la vie est belle…

Combien de fois ai-je eu envie d’écrire ici, de partager des rires, des pleurs, ma folie, combien ?

Combien de choses ai-je à dire ? A qui, pourquoi ?

Le blog, mon blog, ce blog, mon bébé, mon exutoire, mais pas mon journal intime, non.

J’y ai cru un temps, cru que je pouvais tout écrire et puis non… J’ai eu envie ou besoin d’écrire je ne sais plus, pour avoir un écho, pour avoir un retour et puis non…

J’ai réfléchi, encore, trop, toujours et je me suis souvenu le bien que me faisait ce blog au début au tout début… Je riais moi-même en écrivant, car je riais de moi, riais de tout, tournais tout en dérision et j’étais sincère, car mon arme… c’est le rire… J’usais et abusais des putaindebordeldechiottes avant même que les # n’existent, je ne vendais rien, même pas du rêve, j’étais moi, une future mariée avec des « soucis » de future mariée et j’étais drôle…

J’ai changé, oui changé, physiquement, moralement mais je n’ai pas oublié celle que je suis, je l’ai mise de côté, je l’ai abandonnée au prétexte que la vie ne m’a pas forcément épargnée… rien de grave certes, des épisodes, des douleurs physiques et morales, de grosses déceptions et quelques remises en question, rien de grave… Je n’en ai jamais parlé, j’y ai fait allusion, mais la PMA a laissé des traces, elle m’a abîmée, j’ai choisi de ne pas en parler ici, de ne pas partager cette expérience sauf avec celles qui pudiquement me demandent des conseils et à qui, avec toute la bienveillance du monde je parle de temps à autres…

Je suis devenue grave, ma ride du lion de plus en plus profonde, sédentaire, je vis presque cachée depuis bientôt 3 ans, pas recluse mais renfermée, sur moi, sur mes doutes, sur ce que je n’arrive pas à dire et qui m’a tant fait souffrir. De temps à autre, je sors, je rayonne comme disent mes gentilles copines, oui car je prends de la place, je parle fort et je donne de ma personne, je fais rire tant que je peux et puis je rentre dans ma coquille, abîmée…

Complexée, physiquement et socialement, pourtant je suis loin d’être à plaindre, j’ai toute ma tête même si mon cerveau n’est plus autant sollicité, il fonctionne, mon corps lui s’est transformé et je ne l’accepte pas…

Et puis…

PUTAINDEBORDELDECHIOTTES 

Je vais avoir 40 ans cette année ! Le 19 août plus exactement !

Est-ce que j’ai le droit de m’apitoyer ? Est-ce que j’ai le droit de me plaindre ?

La réponse est NON – N. O. N.

Cette année je vais entreprendre ! Oui la première grande nouvelle, c’est que j’ai enfin sauté le pas : j’ai créé ma société.

La seconde, c’est que je vais m’accepter et tout faire pour perdre ces kilos qui me pèsent au propre comme au figuré.

La dernière et non des moindre je vais redevenir MOI, cette tornade d’émotions, cet ouragan de sentiments, cet océan de tendresse, authentique, sincère et fonceuse !

La vie est ce qu’elle est avec son lot de joies et de peines, mais pour qu’il vous arrive quelque chose il faut aussi savoir provoquer le destin !

Positive, je reste lucide, mais j’avance, je ne stagne plus. Je n’ai pas le droit ce n’est pas moi et je n’ai pas envie d’être une autre.

C’est facile de se lever le matin et de se dire, je n’ai envie de rien, je n’ai pas la force, pas la forme, alors que je tiens sur mes 2 jambes et que la vie me sourit, elle m’appelle et je l’entends plus que jamais…

C’est peut-être la crise de la quarantaine, je vous vois déjà sourire, tant mieux c’est le but, c’est peut-être aussi que je suis fatiguée d’être fatiguée et qu’il y a tellement à construire.

Optimiste ! Oui plus que jamais, je dois aller de l’avant et s’il le faut je vous embarque volontiers 🙂

Et maintenant ?

IMG_3564 (1)

Ligne-pointi

Soyez heureux, soyez à l’heure !

Bisous

NataCha

Paroles de ChaCha

Un joli vide-dressing pour enfants à Bois-Colombes Dimanche 14 janvier à la boulangerie, inscrivez-vous !

03/01/2018

L’année 2018 est l’année de mes 40 ans, OUI déjà et NON je ne les fais pas ^^, je compte bien parler de mes résolutions d’ailleurs 😉

J’ai envie que ça bouge cette année plus qu’aucune autre et c’est pourquoi je me lance en créant mon entreprise de services, mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui 🙂

Cela fait très longtemps que j’ai envie d’organiser un vide-dressing mais je ne connaissais pas d’endroit et puis je me disais que je n’avais pas forcément le temps… De plus, comme dans toute organisation d’événement ça prend beaucoup d’énergie et il faut souvent relancer les gens, les motiver et les contenter aussi ^^.

J’ai rencontré il y a quelques mois la charmante Stella de la toute aussi charmante boutique Le Pop Up de Stella 17 rue Edith Cavell à Courbevoie, ville et quartier chers à mon <3 puisque c’est là que j’ai grandi…

IMG_1493

Stella met à la disposition des créateurs, des marques et de certains particuliers, un LOFT événementiel de 110 m2 sur 2 niveaux à Bois-Colombes, au 4 rue Jean Brunet : A LA BOULANGERIE, qui n’est autre… qu’une ancienne boulangerie ! La devanture d’ailleurs est restée intacte à ce jour.

Juste avant Noël elle y a organisé 4 marchés aux créateurs ! Vous pouvez découvrir le compte Instagram dédié à ce joli lieu ci dessous ^^.

Quand j’ai échangé avec Stella sur mon envie, elle m’a dit FONCE ! C’est une super idée, elle-même maman d’une petite puce de 2 ans elle est très sensible à tout ce qui peut faciliter la vie des parents et tout ce qui touche aux enfants en général <3

Aujourd’hui je vous propose de me rejoindre dans cette belle aventure ! 

Si vous avez des vêtements, des chaussures enfant de 0 à 8 ans et pourquoi pas, un peu de petite puériculture (pas de jouets !) et que vous avez horreur des brocantes, alors j’ai la solution !

Réservez votre espace à prix doux jusqu’au vendredi 5 janvier, date de clôture des inscriptions en m’envoyant un petit email : chachalecomptearebours@gmail.com

visuel vide dressing 1401

Je précise que je ne gagne pas d’argent pour ce vide-dressing ^^, j’y mets néanmoins tout mon cœur !

Si vous n’avez rien à vendre mais que vous avez envie de faire un peu de shopping ou de venir nous faire un petit coucou, l’entrée est libre et on sera contentes de vous voir !

Et sinon, dites-moi, vous aimez les vide-dressing en général  ?

Ligne-pointi

Soyez heureux, Soyez à l’heure !

Des bisous

NataCha

 

 

 

Paroles de ChaCha

Résolution 2018 pourquoi ne pas essayer d’arrêter de fumer ? #stopcigarettechallenge un coup de pouce des Laboratoires Pierre Fabre Health Care

01/01/2018

Je ne fume pas, je n’ai jamais fumé et je n’ai jamais vraiment compris les gens qui fumaient, mais j’ai toujours fait de mon mieux pour les respecter tant qu’ils ne me crachaient pas leur fumée à la figure…

J’ai échappé à cette dépendance, car oui pour beaucoup c’en est une, je ne sais pas comment car mes parents fument trop beaucoup et mon frère aussi. J’ai aussi eu de longues histoires avec 2 fumeurs et pas que de cigarettes… et j’ai eu beau faire des pieds et des mains pour qu’ils arrêtent, la dépendance a été toujours plus forte que moi, pire ! plus forte qu’eux !

Je suis devenue, au fil des années de moins en moins tolérante vis à vis du tabac : ça pue, c’est dégueu, ça s’imprègne sur les vêtements et mon nez beaucoup trop sensible le supporte de moins en moins = je deviens une grosse conne râleuse ! Je fuis la fumée de cigarette et j’avoue qu’avec un bébé à la maison, je n’ai AUCUNE envie que l’odeur s’accroche lol

J’aurai pu/dû vous écrire cet article en novembre, le mois sans tabac mais les semaines ont défilé et puis bizarrement les mots ne venaient pas pourtant il y a tant à dire ! Il y a quelques semaines j’ai été conviée par les équipes des Laboratoires Pierre Fabre Health Care à comprendre et trouver des solutions pour mieux appréhender le sevrage tabagique.

Si j’ai accepté, c’est avec toute la bienveillance du monde envers mes parents que je souhaite aider à réduire au maximum leur consommation de tabac au quotidien, et pourtant…

Comme vous le savez, sur le blog j’ai besoin d’être en phase avec ce que j’écris et j’ai toujours à cœur de partager une expérience très personnelle, j’aurai juste pu vous parler de la super matinée Yoga que nous avons passé Chez Simone ainsi que le déjeuner au Café Etienne Marcel, mais non… et à la fois ce que je vais vous raconter ne me réjouis pas forcément, il m’en coûte même un peu…

Pour illustrer mon propos et celui des équipes Pierre Fabre voici quelques raisons qui pourraient pousser à fumer, ce que cela engendre et les éventuelles motivations …

montage pourquoi et motivation

Ce n’est pas joli joli et puis vu comme ça, ça n’inspire rien de positif et tous les schémas et croquis de la Terre ne suffiraient pas à traduire tous les maux et la nocivité du tabac.

Ceci étant, dans le négatif on peut toujours tirer du positif et étudier les possibilités pour palier à cette dépendance voire la combattre car, oui je sais que pour certaines personnes c’est une lutte, un combat qui pour beaucoup est perdu d’avance compte tenu des années d’habitude et de réflexe… la cigarette du matin après le café (beurk !), la cigarette d’après déjeuner ou encore la cigarette que j’appelle « sociale » quand on est en communauté et que c’est tentant. Il faut donc aller chercher toutes les motivations possibles et envisageables plus qu’imaginables !

Ligne-pointi

Bref, concrètement aujourd’hui j’en ai VRAIMENT gros sur le cœur… Mes parents qui vivent au Portugal sont arrivés il y a quelques jours et avec eux, leurs paquets de cigarettes !

S’ils ne fument évidemment pas à l’intérieur de la maison, tout comme chez eux, le comble pour des fumeurs qui eux-mêmes détestent l’odeur du tabac froid ^^, les cigarettes se suivent dans le jardin, dès qu’ils sortent et les accompagnent partout et en toutes circonstances. Rien de grave pour moi, je me suis habituée à leurs choix, ils ne fument jamais près des enfants et ça ne fait en aucun cas d’eux de mauvaises personnes, je les aime point oui mais… c’est aussi parce que je les aime que j’écris aujourd’hui.

Mon papa est devenu au fil des années asmathique. Il est aujourd’hui à la retraite mais des années durant il a travaillé au milieux des solvants, de la peinture, des gaz d’échappements, de particules diverses et variées, de 16 à 57 ans il a travaillé dans des garages il peignait des voitures, des motos. Il a cotoyé Patrick Bruel, Smaïn, Adeline Blondieau et il a même travaillé sur des engins qui ont participé aux 24 heures du Mans. (c’était minute fiertitude chamallow, on ne se moque pas !). Mon papa était très doué, très méticuleux et lorsqu’il parlait de son travail il était passionné, pourtant il n’était vraiment pas prédestiné à cela, lui qui rêvait d’être dessinateur industriel, mais la vie en a décidé autrement et il fallait faire bouillir la marmite de 7 enfants + 1 maman.

Mon petit papa a de graves problèmes respiratoires, parfois dans une pièce silencieuse on entend comme un moteur, un râle presqu’assourdissant si l’on se focalise dessus. Il peine à respirer, il fatigue vite et ses nuits sont des cauchemars éveillés, je vous épargne certains détails. Un cauchemar pour lui et donc pour ma maman car les nuits sont éprouvantes. J’avoue que j’ai les larmes aux yeux quand je tape sur mon clavier, il n’est d’ailleurs pas très loin ça en remet une couche :-(. Si évidemment son travail est certainement à l’origine de certains maux, ne soyons pas dupes, le tabac n’arrange rien, rien du tout !

En 2018, plus que jamais j’aimerai pouvoir apporter mon soutien à mon papa et à vous ou vos proches par le biais de cet article et vous encourager dans votre parcours de sevrage tabagique. Attention, je n’ai pas de remèdes miracle, mais grâce aux Laboratoires Pierre Fabre Health Care et leur expertise, vous vous sentirez moins seuls, ils oeuvrent activement depuis 2016 et en janvier 2017 un kit sevrage tabagique a vu le jour.

IMG_3989 (3)

IMG_3990 (3)

Je suis désolée pour la qualité plus que médiocre des documents, mais j’ai un petit souci d’ordi ^^.

Pour résumer : Pierre Fabre Health Care, grâce au kit de sevrage tabagique accompagne les pharmacies et les différents professionnels de santé, dans la lutte contre le tabagisme. Ce kit, développé par  les laboratoires Pierre Fabre ainsi que des tabacologues et pharmaciens permet un suivi personnalisé pour chaque fumeur en leur mettant à disposition différents documents de formation et de suivi afin que les équipes officinales répondent au mieux aux attentes et aux questions de leurs patients.

Chaque être humain est unique, évidemment, chacun a plus ou moins besoin d’aide ou d’accompagnement dans cette phase difficile que peut être l’arrêt du tabac.

La santé de mon papa mise à part, il a été très intéressant de pouvoir discuter de façon privilégiée avec les équipes Pierre Fabre, Valérie Pharmacienne Tabacologue, Romane Chef de Produit et Pascal Boloré Coach Sportif qui ont répondu à nos diverses interrogations ! Comme d’habitude nous avons pu aussi prendre beaucoup de plaisir à assister à un chouette cours de yoga CHEZ SIMONE et un déjeuner branché au CAFE ETIENNE MARCEL :-). J’en profite pour vous glisser quelques recommandations du coach Pascal Sportnthecity.

Je vous l’ai dit, je n’ai pas de remède miracle, toutefois savoir que vous pouvez trouver un soutien chez votre pharmacien par exemple, donc tout près, sans jugement et sans tabou grâce aux Laboratoires Pierre Fabre, cela peut être un premier pas… vers le sevrage… et la liberté ! Rajoutez un soupçon de sport et dépassez vous !

Alors en 2018, vous promettez d’essayer ???

Pour ma part, il ne s’agit pas d’arrêter ni de commencer à fumer en revanche, j’ai un bel objectif de perte de poids avant mes 40 ans le 19 août prochain = -12 kilos minimum !

Je vous laisse avec quelques clichés de cette super matinée sportive et gourmande hihi et bravo aux 3 filles qui ont accepté le défi lancé par les Laboratoire Pierre Fabre et le coach Pascal !

montage simone

Ligne-pointi

Je vous souhaite une magnifique année 2018 !

Pleine de succès en tout genre et surtout pleine de tendresse…

<3

NataCha

 

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha, Test produit

Idée cadeau testée et approuvée pour les enfants : Le circuit base Kay de Robot Trains – Ouaps

18/12/2017

Youpi ! A quelques jours de Noël voici une nouvelle idée cadeau, un jouet cette fois, si vous manquez d’idées ^^.

C’est mon grand Mini Moi1, 6 ans et demi qui a été l’heureux chanceux… Il a reçu en test le CIRCUIT BASE DE KAY réplique exacte de celui tiré du dessin-animé ROBOT TRAINS, que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous, c’est la marque OUAPS qui le distribue (Robocar Poli, Pieuvre à Malice, Hoopy…), une marque du groupe Silverlit que vous devez mieux connaître.

Il y a encore 15 jours je ne connaissais absolument pas Robot Trains ! Je connais Chuggington, et dans le genre robots je connais les Super Wings…

Bon en gros, tous les trains de l’univers vivent à Train World et attendent leur missions, parmi eux vivent Kay et ses amis Duck, Selly, Victor et Alf qui sont des Robot Trains. Ils sont tous dotés de qualités exceptionnelles et de pouvoirs afin de déjouer les plans machiavéliques du méchant Karl. Evidemment il y a toujours plus de gentils que de méchants 😉 et c’est évidemment l’amitié et l’entraide qui triomphent ^^.

Mais est ce que c’est à moi que l’on doit demander si je connais ? Parce qu’évidemment Mini Moi1, lorsqu’il a reçu son colis a littéralement hurlé de joie…

Les circuits c’est son dada, il en a commandé au Père Noël, du moins un circuit voiture et il joue souvent avec un circuit en bois d’une célèbre marque ^^.

J’ai dû passer devant dans les magasins de jouets parce que c’est une nouveauté et que l’on peut le trouver partout normalement (bon à J- 7 attention tout est encore possible ^^), apparemment c’est hyper tendance dès 3 ans.

Le voici en conditions :

IMG_3772

C’est Mini Moi1 et son papa qui se sont collés au montage ! Il n’étaient pas forcément d’accord et pas toujours d’un calme olympien, impatience oblige ! Après environ 15 minutes, une partie de mon salon était investie par un incroyable circuit (124 cm environ de long) et une petite locomotive bleue et blanche et ses 2 wagons :-).

 

Ca monte et ça descend à grands renforts de bruitages qui vont bien, ça accélère et ça ralenti, ça rentre et ça sort de la gare, on stocke les wagons dans le mini hangar pour le plus grand plaisir de mon grand bébé ^^.

MONTAGE ROBOT TRAINS 1

Le train fonctionne avec 2 piles non fournies (petit bémol quand on offre un jouet car on ne pense pas toujours aux piles), il roule aussi bien sur les rails que sur un sol lisse.

MONTAGE ROBOT TRAINS 2

Il coûte environ 49,99 € ce qui me semble un prix correct pour un circuit de cette taille, les rails sont semi-rigides et se clipsent et reclipsent facilement. Les petits wagons sont amovibles ce qui permet d’inventer tout un tas d’histoires.

Pari réussi pour ce test, d’autant que dimanche, nous recevions 3 copains d’école pour faire des petites activités autour de noël et je peux vous dire qu’ils avaient du mal à rester en place alors qu’à quelques centimètres ce circuit leur tendait les bras les rails 😉 Ils ont tous adoré !

Un grand merci pour cette nouvelle opportunité et cette découverte ! Très vite je vous présenterai un autre jouet, mais pour les touts-petits cette fois ^^.

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Passez de belles fêtes !

Bisous

NataCha

*produit offert 

 

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha, Test produit

idée cadeau testée et approuvée pour les bébés et qui rassure les grands : le Mini Call de Béaba

17/12/2017

#bandedeparents

Une nouvelle fois, je vous fais profiter de mon expérience, car j’ai pu tester un écoute-bébé aussi mignon qu’efficace dans le cadre de ma collaboration Bande de Parents Béaba et Red Castle :-).

Il s’agit de l’Ecoute-bébé Minicall de la marque Béaba !

Cette petite chose est arrivée à point nommé, puisque nous avons emménagé dans une maison dont les chambres sont à l’étage ^^.

Si les chambres sont toutes sur le même palier et que la nuit les portes restent toutes entre-ouvertes, il subsiste toujours un petit doute et j’avoue apprécier pouvoir être alertée par un écoute-bébé.

Il en est de même lorsque Monsieur Doux et moi sommes devant la télé ou affairés au rez-de-chaussée pendant que Mini Moi2 dort. Encore mieux, la journée c’est moi qui le garde et je n’arrête pas vraiment une seconde, du coup le Mini Call est SUPER pratique par son format de poche ^^.

Je le mets dans ma poche et vaque à mes occupations, il ne me quitte pas ou presque.

Il y a un autre détail qui a son importance… Mon terrible adorable bébé, lorsqu’il est réveillé ou qu’il ne veut pas dormir a tendance à se transformer en tornade qui dégomme tout sur son passage… J’ai renoncé à son joli mobile Pouce et Lina il y a un mois ou deux, il prend un malin plaisir à se mettre debout et à tout attraper et donc tout arracher !

Je peux sans trop prendre de risque placer le Mini Call sur le lit ou non loin de Mini Moi 2 sans crainte car non seulement il est résistant aux chocs, mais il se fond avec la déco un peu en mode camouflage et je ne le place jamais au même endroit pour ne pas que Monsieur tornado ne s’en prenne à lui ! Et puis si VRAIMENT il le met dans sa bouche et bien… il est résistant à l’eau.

MONTAGE MINI CALL

Compact, résistant aux chocs, beau et… efficace avec une portée de 300 mètres !

Bon je ne vais pas vous raconter de salade, j’ai un petit jardin et je ne l’ai encore jamais testé en extérieur mais disons que lorsque je suis au rez-de-chaussée ou dans les combles je l’entends PARFAITEMENT ! J’attends les beaux jours pour éventuellement le tester dehors ^^.

Ce petit appareil n’a rien d’un simple gadget puisqu’il dispose de différentes options efficaces :

  • la technologie Vox Muting : il se met tout simplement en veille si la chambre (ou l’endroit où se trouve bébé) est silencieux
  • le mode silence : une petite lumière LED indique le cas échéant les pleurs
  • différents réglages du volume sonore
  • une autonomie de batterie de 20 heures environ
  • la matière des contours absorbe les chocs

Il est livré avec un câble USB et un transformateur 9 V ainsi que 2 piles.

J’ai choisi le coloris « Grey Blue » un joli bleu/gris ^^, et en Coral.

Pas de boutons ni de réglages compliqués avec des histoires de fréquences comme sur les babyphones que j’ai pu connaître par le passé.

Je suis plutôt satisfaite par ce produit et mention vraiment spéciale sur le design qui colle vraiment à la déco de la chambre, ce côté un peu poudré est trop trop joli !

Voilà une autre idée de cadeau pour Noël ou pour une naissance ;-), vous pouvez le retrouver par ICI, il coûte en moyenne 54,90€.

Encore merci à Béaba et à la Team Bande de Parents pour ce nouveau test ! 

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Passez de belles fêtes !

Bisous

NataCha

*produit offert