Browsing Tag

amour maternel

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

D’amour fou

19/10/2017
IMG_1343

Etre femme, être mère c’est aussi lâcher prise…

La faute aux hormones, la faute à la charge mentale, la faute à tout et à rien, parce que oui craquer ça fait du bien !

Il n’y a pas d’heure pour laisser la place aux larmes, larmes de tristesse, de joie, de désespoir.

Des larmes sur son petit nombril ou à cause d’autres personnes, des larmes seules ou à plusieurs, ça ne réduit en rien les pleurs.

Des larmes de soulagement parfois… et parfois, souvent, passer du rire aux larmes, c’est ça être une femme, c’est aussi ça être une maman… C’est parfois très énervant, pour certains insultant, quoi ? ta vie est parfaite pourtant !

Et puis, derrière le torrent, malgré les débordements, d’un coup d’un seul, d’un revers de la main c’est flagrant : L’AMOUR FOU !

(c) Christophe Meireis octobre 2017

(c) Christophe Meireis
octobre 2017

(c) Christophe Meireis - octobre 2017

(c) Christophe Meireis – octobre 2017

(c) Christophe Meireis - octobre 2017

(c) Christophe Meireis – octobre 2017

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

L’amour en double

18/05/2017
IMG_1246

J’ai toujours dit que j’ai trop beaucoup d’amour à donner…

C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles je voulais avoir des enfants, au pluriel, pour pouvoir diviser-multiplier ce trop-plein d’amour qui sommeillait en moi…

J’ai toujours voulu/rêvé être le pilier de quelqu’un, un modèle, mêlant câlins, complicité et confidences pour le meilleur et pour le pire…

Au pluriel donc, jusqu’à ce que je devienne Maman une première fois…

J’ai, après quelques appréhensions, endossé mon rôle de maman ; c’est alors que j’ai découvert le sens des mots « fusionnelle » et « exclusive »… Est ce que ça remettait en cause, mon désir, notre désir d’être au moins 4 ?

J’avoue oui… Pour ma part, j’ai eu peur de ne pas aimer un éventuel 2ème enfant. Dans notre « projet de vie », nous nous étions projetés justement, sur ce chiffre pair, 3 ans maximum après la naissance de notre aîné, malheureusement, le destin en a décidé autrement et plus le temps passait et plus je me torturais questionnais sur ce qui était un rêve commun… et si, Mini Moi1 était finalement fils unique ? Etait-ce mal ? Etait-ce égoïste ? Est-ce que c’était finalement ce à quoi nous étions destinés ?

EST-CE QUE J’ALLAIS AIMER UN EVENTUEL NUMERO 2 BORDEL DE CHIOTTES ???

Au fond de moi, de mon cœur, de mon âme torturée et meurtrie je savais qu’il ne pouvait pas en être autrement ! J’allais me débrouiller pour les aimer bordel ! J’ai pris à bras le corps ce foutu traitement, je me suis accrochée à cet amour que j’envisageais, que je ne pouvais pas encore caresser, mais qui se profilait j’en étais certaine, j’avais envie d’y croire…

Et puis c’est arrivé, il est arrivé ! Ce petit miracle est venu réchauffer nos cœurs et notre maison ce joli dimanche de novembre.

Et puis c’est arrivé… mon cœur a EXPLOSé d’amour, il a jailli d’un coup, limpide, net, sans peur, sans questions…

Et puis, mes yeux se sont posés sur eux… mes 2 amours, mes fils, mes amoureux, mes 2 évidences…

Et puis j’ai su, en une seconde pas une de plus, que ce que je ressentais était identique pour l’un comme pour l’autre, une bienveillance sans faille, un amour un infini, l’Amour en Double…

IMG_0916

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

encore maman !

30/03/2017
IMG_5059

Bientôt 6 ans…

Une transition peut-être ? Une étape à franchir ?

Mon grand garçon… Mon premier amour… Mon si petit à la fois…

Tu es partagé entre cet émancipation qui te tiraille et ce besoin de moi, de nous, ton papa et moi.

Il y a des jours de câlins et de guilis à gogo et il y a ces jours où tu me répètes : « arrête maman ! je suis pas un bébé ! » Oh si tu savais, mon amour !

Il y a ces jours où j’entends : « de toute façon, tu t’occupes que de mon petit frère ! » et là mon petit cœur de maman se resserre et se demande si c’est vrai… S’il y a des élans plus pour l’un que pour l’autre ? Alors je me transforme en TORNADE de bisous, je l’embarque dans un TOURBILLON de tendresse et s’il faut poser bébé dans un coin juste quelques minutes alors rien ne m’arrête !

Evidemment, mon grand a raison, soyons honnêtes ! Mini Moi2 est si petit, il a besoin de moi, de son papa pour tout… Mon grand est certes indépendant, ça n’empêche pas la tendresse et de prendre le temps, de le chérir encore… peu importe qu’il soit « grand », peu importe ses « arrête ! » pourvu puisqu’ils se transforment en « encore ! »…

Comme j’aime ces « arrête maman » qui deviennent des « ENCORE maman !« , comme j’aime sa façon de me regarder, de guetter mes moindres gestes pour les accueillir ou les repousser pour mieux recommencer.

« Encore maman ! » et tous mes soucis s’envolent, mes doutes, mes peines… Il y a eu des « encore maman ! » avant son petit frère évidemment et j’espère qu’il y en aura encore et encore et encore jusqu’à l’univers et jusqu’aux étoiles, tellement je t’aime… encore…

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha

grossesse, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

numéro 1

08/11/2016
une-famille-qui-envoie-du-bois-10147

Je me demande sans cesse depuis des semaines, des mois, depuis le début en fait, de cette nouvelle grossesse, quelle place tu occuperas dans mon cœur… Ce cœur qu’il va bientôt me falloir partager, diviser pour t’aimer mieux encore ou plutôt différemment…

J’ai peur… Je te regarde chaque jour et mon cœur est tellement fier, tellement ému par chacun de tes gestes, de tes progrès, ton être tout entier me comble et m’inspire…

Oui, mais… Comment vais-je faire ? Comment continuer à t’aimer sans faire d’erreur, sans te négliger, sans oublier de t’aimer d’abord ?

Je voulais, nous voulions, un deuxième enfant car nous jugions nos cœurs et nos bras assez grands… Je ne doute pas qu’il y ait toujours autant d’amour pour toi et pour ton futur petit frère et je suis certaine que je t’aimerai… tellement…

Tu es mon numéro 1, le nôtre et même s’il ne s’agit pas de la marche d’un podium, encore moins d’un classement, tu es le premier pour lequel mon cœur a vibré, celui qui a fait couler mes premières vraies larmes de joie (et oui même avant ton papa, comment ça les fiançailles ça ne compte pas ? ^^). Je t’ai aimé à la première échographie, même si je ne réalisais pas, je t’ai aimé tout entier en t’imaginant d’avance si parfait… Tu as été plus qu’à la hauteur de mes attentes, de nos attentes, de nos rêves…

Mon grand garçon, si petit du haut de tes 5 ans presque et demi ! Tu t’exprimes tellement bien, tu es curieux de tout, tu m’écris déjà des mots doux, tu dis que je suis la meilleure et tu prends soin de moi et de mon gros bidon plus que jamais… Tu me pardonnes ma fatigue, mes gestes maladroits, que je ne puisse plus te porter même si je sais que tu en meurs d’envie, alors on compense ! On fait des câlins allongés, on lit des histoires dans mon lit, on fait les fous, mais tout doux…

Je t’aime mon grand garçon si petit, mon numéro 1. Je t’aime avec un GRAND A comme la première lettre de ton prénom. Tu es là, en premier, tu auras toujours cette place de choix, mais c’est tellement difficile d’être l’aîné, j’en sais quelque chose et j’espère ne pas reproduire les mêmes erreurs !

Mon enfant, mon amour, mon Adoré, toi qui sais si bien me parler, trouver mes faiblesses pour que je cède… trouveras tu les mots parfois lorsque je manquerai quelque chose ?

J’essaierai de toute mes forces de préserver notre complicité, cette tendresse et cette fusion qui nous lie… Mais j’ai peur… Pas de ne plus t’aimer, ça jamais, juste de te laisser un peu de côté…

Avec ton papa nous avons fait un pacte, nous savons que ton petit frère prendra beaucoup de place et de temps, mais nous sommes 2 et nous veillerons à ce que tu ne manques de rien et surtout surtout ce qui m’a tant manqué, moi l’aînée, de la tendresse et de l’attention à 100%.

Je t’aime mon grand garçon, mon tout petit, mon super héros, mon petit amoureux… Je t’aime à l’infini… « Te quiero hasta el cielo« , comme tu me dis souvent…

Et comme par enchantement, parce qu’il y a là-haut quelque part, quelqu’un qui me connaît bien et qui sait ce dont j’ai besoin, nous avons pu il y a quelques semaines sans préméditer, sans surjouer, immortaliser notre si belle complicité… Mon amour de fils, mon grand, cariño mio… voici quelques uns de nos derniers moments rien que tous les 2 (papa n’est jamais loin <3), capturés par Charlotte Viguier de – Quelqu'[un] De – Fabrique de Souvenirs lors de l’évènement LIDL, Une famille qui envoie du bois, organisé par Mademoiselle Violette, je vous en parlais ici … Un infini merci à vous tous pour ce merveilleux cadeau <3 et bravo à Charlotte pour son talent !

une-famille-qui-envoie-du-bois-10144 une-famille-qui-envoie-du-bois-10145 une-famille-qui-envoie-du-bois-10146 une-famille-qui-envoie-du-bois-10147 une-famille-qui-envoie-du-bois-10149 une-famille-qui-envoie-du-bois-10151 une-famille-qui-envoie-du-bois-10153 une-famille-qui-envoie-du-bois-10155 une-famille-qui-envoie-du-bois-10157 une-famille-qui-envoie-du-bois-10160 une-famille-qui-envoie-du-bois-10161 une-famille-qui-envoie-du-bois-10163 une-famille-qui-envoie-du-bois-10164 une-famille-qui-envoie-du-bois-10165

Ligne-pointi

Nous on est à J-30 pile poile aujourd’hui

Dans 1 mois pile, si pas avant, nous serons 4 <3

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

Maman

24/10/2016
img_9181

Je ne parle pas souvent d’elle et pourtant…

Maman…

Elle me manque terriblement…

Maman…

Sa voix, heureusement, je peux l’entendre, souvent…

Maman…

Son sourire pudique, même au téléphone, je le devine, c’est déroutant…

Maman…

Je l’aime bien plus chaque jour, bien plus qu’avant…

Maman…

On ne s’est pas toujours compris, mais avec le temps…

Maman…

On est différentes et à la fois si semblables pourtant…

Maman…

Parfois je pleure sans raison, seule dans mon salon parce que je veux ma maman…

Maman…

Aujourd’hui, je comprends mieux ses tourments…

Maman…

Aujourd’hui que je suis maman, je valorise tout ce temps…

Maman…

Je t’aime, te quiero…

Mama…

maman