Browsing Tag

grossesse

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

Ce lien si fort… {concours inside}

19/06/2017
IMG_0113

Ton histoire commence alors même que tu n’existes pas, pas encore…

Tu n’es pas encore sur Terre et pourtant le désir si fort de te tenir dans nos bras nous transporte.

Il y a ce jour où ton papa et moi décidons qu’il est temps : temps de « faire un enfant ».

C’est alors que 1000 images traversent nos esprits et dans nos cœurs nous sommes déjà tes parents.

Et puis le jour tant attendu arrive, le petit + s’affiche, la prise de sang le confirme, tu es en moi pour de bon, du moins nous l’espérons.

Alors même que tu n’es qu’un tout petit grain de riz, les émotions qui me traversent sont inversement proportionnelles à ta taille. Les sensations que tu me procures font déjà de moi ta maman.

Malgré la peur de te perdre, je le sais, je le sens, je serai bientôt, tout bientôt ta maman.

9 mois, oui 9 mois à attendre patiemment ou presque… Tu fais de moi un vrai parc d’attractions : tu tournes, tu roules, tu tapes, tu fais des bulles…

Mes gestes sont ralentis, j’ai le souffle court à mesure que tu grandis, pourtant, pour toi je sens que je pourrai déplacer des montagnes.

Je ne te tiens pas encore dans mes bras, ton papa ne te tient pas encore dans ses bras et pourtant…

Ce lien, cette envie, ce besoin, cette force… L’amour ?

Notre amour naissant et grandissant pour toi, mon si bel enfant.

Tu fais de plus en plus partie de moi, de nous. Nous t’envisageons malgré toutes nos questions.

Et un matin, oui le matin est inspirant, il se passe toujours de grandes choses le matin… Il est temps, temps pour toi de rencontrer tes parents.

Alors que nous approchons de LA rencontre, le cœur battant, les doutes s’estompent, accroches-toi mon enfant !

C’est encore par ce cordon que toi et moi sommes liés et bientôt ce sera pour l’éternité.

Puis, ce lien, ce petit cordon est coupé, pour laisser place à cet autre lien, celui du cœur, celui de l’amour et de l’attachement, de nous pour toi et cette volonté de te donner chaque jour et pour toujours… le meilleur.

Votre maman <3

(c) Daniela Rodrigues - Meraki Studio Portugal 2016

(c) Daniela Rodrigues – Meraki Studio Portugal 2016

***********************************************************

Il y a quelques jours, le Laboratoire Gallia m’a proposé d’écrire un texte sur ce que m’inspirait l’expression #nourrir le lien.

J’ai choisi de laisser parler mon cœur et d’écrire à mes fils, d’écrire sur ce lien qui avant même leurs venues au monde me donnait envie de leur donner le meilleur.

J’ai d’autant plus eu envie d’écrire en « lien » avec le Laboratoire Gallia, puisque c’est le lait qui a accompagné la croissance d’Alessandro, dès la maternité jusque ses 3 ans environ, puis Pablo à la maternité. Gallia a pour ainsi dire toujours ou presque fait partie de leurs vies.

Je souhaite aujourd’hui vous faire découvrir ou redécouvrir la mission du Laboratoire Gallia et les outils qui s’offrent à vous futurs ou jeunes parents, pour nourrir le lien parents-bébé justement.

L’application 9 mois et moi, un accompagnement des futurs parents pendant la grossesse jour après jour. Elle est disponible sur App Store et Google Play.

L’application Mon allaitement et moi, prépare les jeunes et futures mamans à un allaitement serein, elle fourmille de conseils et d’outils fournis par des experts et des mamans. Même si j’ai décidé très tôt de ne pas allaiter, j’ai quelques amies qui avaient un peu peur et cette application leur a permis de « dédramatiser » leurs angoisses de ne pas savoir faire.

      – Allo Laboratoire Gallia, un service accessible 24h/24 et 7j/7 prêt à répondre à toutes les questions des futurs et jeunes parents. 

La page Facebook du Laboratoire Gallia, pleine de tendresse et alimentée régulièrement ici. On y retrouve notamment 5 webséries qui seront diffusées au fur et à mesure et des concours ^^ entre autres…

Si vous ne connaissiez pas encore le Laboratoire Gallia, j’espère vous avoir donné envie d’en savoir plus… N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site internet également ici.

Pour résumer, voici ma définition de #nourrir le lien :

Nourrir le lien : c’est aimer, partager et se laisser guider… (un peu d’instinct et un soupçon de Gallia ^^)

Ligne-pointi

CONCOURS !

Enfin et comme annoncé plus haut, le Laboratoire Gallia a décidé de vous gâter et vous permet de remporter 1 magnifique lot constitué de 2 cadeaux, comme celui que j’ai reçu il y a quelques jours :

* 1 porte-bébé bandeau de la marque STUDIO ROMEO

* 1 cadre au prénom de votre enfant de la marque SILLY & BILLY

IMG_2040 (2)

Pour en connaître les modalités,

Rendez-vous sur ma page Facebook sous la même photo ici et suivez les instructions ^^

Je dis juste que vous avez jusqu’à

MERCREDI 21 JUIN INCLUS

et que le concours est valable en France métropolitaine uniquement 😉

Bonne chance !

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Des bisous

ChaCha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

grossesse, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

Quatre

28/02/2017
IMG_9690

Depuis le 27 novembre 2016, nous sommes quatre…

Depuis 3 mois et 1 jour maintenant, nous sommes quatre.

Depuis le 27 novembre 2016, je suis la maman comblée d’un deuxième petite garçon plein de vie.

Après des semaines, des mois et 3 ans à l’envisager, le rêver… Pablo est venu combler mes espoirs, nos espoirs d’agrandir et de compléter notre famille, car oui, on peut le dire la famille est au complet désormais.

Ce petit être est arrivé bien plus vite qu’il n’a été attendu… Après moins de 2 heures, ce joli petit brun a pointé sa frimousse et fait couler les mêmes larmes chaudes de bonheur que celles qui ont coulé à l’arrivée de son grand frère cinq ans et demi plus tôt dans ce même hôpital.

Oubliée la souffrance physique de ces derniers mois, oubliées les piqûres, les traitements, la ponction, le transfert… évaporées toutes ces craintes, tous ces doutes de ne pouvoir à nouveau concevoir et porter la vie…

La vie, en la donnant à nouveau, j’ai donné un sens nouveau à mon existence… Non sans mal…

Quatre, c’est le chiffre qui a régit ma vie : mes parents, mon frère et moi, il ne pouvait en être autrement, même si j’ai parfois rêvé du chiffre cinq…

Quatre, un chiffre pair, un joli chiffre à écrire, à dessiner. Un joli chiffre à dire aussi : « Oui, nous sommes quatre à présent. »

Il m’a fallu du temps pour réaliser, pas pour m’en remettre, mais pour me dire qu’enfin, oui enfin, mes prières, nos prières ont été exaucées.

Depuis son arrivée, la vie nous a portée : la famille omniprésente, les fêtes qui ont suivi, un achat de maison qui tombe à l’eau, la vente de notre appartement, ne pas vraiment savoir où aller et puis finalement trouver la maison de nos rêves… Pas le temps de réfléchir, encore moins le temps de se reposer ou de se poser… Et si finalement c’était ça le bonheur ?

Quatre, nous sommes quatre, embarqués dans un tourbillon, bien harnachés cependant, prêts à tout pour vivre ensemble, le nouveau destin qui est tracé devant nous.

Quatre : mes 3 hommes, petit-moyen-grand…

Quatre, mon coeur bat et danse en 4 temps : parfois la salsa, ou encore le charleston, parfois même le quickstep quand je suis en forme, mais les jours de fête il danse le cha-cha 😉

Un bonheur multiplié par 4 milliards de milliards depuis ce 27 novembre 2016 et je vous souhaite le même… et pardon pour mon absence si jamais je vous avais manqué (on ne sait jamais ^^).

Ligne-pointi

J’en profite pour vous montrer quelques clichés pris, par Les Petits Cailloux Audrey Gourdin Photographie alors que Mini Moi2, n’avait que 8 jours, je vous en montrerai un peu plus très bientôt…

(c) Les Petits Cailloux Audrey Gourdin Photographie

(c) Les Petits Cailloux Audrey Gourdin Photographie

(c) Les Petits Cailloux Audrey Gourdin Photographie

(c) Les Petits Cailloux Audrey Gourdin Photographie

 

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure ! 

Bisous 

ChaCha 

grossesse, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

Les indispensables de MA grossesse #mon sage femme

16/11/2016
img_9503-3

Non, il n’y a pas de faute de frappe…

Ce métier n’est pas réservé qu’aux femmes et j’ai envie de dire : « heureusement » !

La semaine dernière encore, je n’avais fait aucune préparation à l’accouchement, j’y pensais parfois en me disant : « allez fais un effort, fais partie d’un groupe ou fais au moins une prépa individuelle » et puis non, je ne le sentais pas… Et puis c’est compliqué, je ne pensais qu’aux sages-femmes de l’hôpital, la galère que c’est de se garer alentour… Soit je me trouvais des excuses, soit au fond de moi je n’en ressentais pas le besoin…

Oui mais voilà, les monitoring n’allaient pas se faire tout seuls ! Lorsque j’ai vu mon gynécologue la semaine dernière il m’a rédigé mon ordonnance pour les monitorings, 1 par semaine jusqu’à… la délivrance… et m’a recommandé un MONSIEUR sage-femme.

Depuis le début de ce projet de bébé, je m’en remets aux professionnels et comme je n’ai fait que de belles rencontres depuis que nous avons dû passer par la case PMA, j’ai décidé que j’irai voir ce Monsieur…

Bien m’en a pris ! Nous nous sommes vus 3 fois à ce jour, 2 fois pour un monitoring et aujourd’hui pour discuter des différentes techniques d’accouchement vu que bébé 2 se présente en siège complet, le bougre le coquin !

Pour les monitoring, RAS, bébé 2 a été plus ou moins coopératif les 2 fois et Dieu merci, son petit cœur bat à merveille et il bouge bien… Nous avons pu échanger sur ma façon d’appréhender cette deuxième grossesse et sur mes interrogations et mes craintes : siège complet QUESAKO et césarienne OH MY GOD !

Rendez-vous était donc pris aujourd’hui pour parler des techniques d’accouchement dans un cas aussi particulier. Ne comptez pas sur moi pour vous les décrire, ma perception des choses peut être complètement différente de la vôtre et je ne voudrais pas dire de bêtises… Ce que je peux dire en revanche, c’est MERCI !

Je ne suis pas le genre de personne qui va chercher à grands renforts de Google des explications ou des images çà et là pour pouvoir tout contrôler ou imaginer. Je n’aime pas non plus lire des témoignages avec des détails plus ou moins « croustillants »…

Je pars du principe et ça n’engage que moi, donc ne me jugez pas, que je fais confiance au corps médical, qu’à l’instant T il peut se passer 1 millier de choses que ni vous ni moi, ne pourrons maitriser et que justement il faut BIEN choisir son, ses praticiens et leur faire confiance, même si l’erreur est humaine, je me considère comme une patiente avant tout, à qui l’on accorde un traitement particulier, si ce n’est pas votre cas, fuyez ! Changez de médecin(s) !

Tout ça pour dire, que j’ai apprécié puissance 10 000 cet échange, que pendant 1 heure de temps, il m’a expliqué comment se déroule un accouchement par voie basse en siège et ses risques, tout comme l’éventualité d’une césarienne et son déroulé. Il m’a parfaitement cernée, il est allé à l’essentiel et ne m’a montré que les illustrations indispensables, il m’a parlé aussi des bruits, des odeurs, du froid, des gestes, des manipulations ou encore des attitudes et des conversations que pouvaient avoir entre eux les professionnels… Ces choses qui peuvent paraître anodines, mais qui m’ont transportées quelques minutes en salle de travail et qui ont permis de faire couler quelques larmes refoulées jusqu’ici…

Alors oui, j’ai déjà accouché, j’ai déjà ressenti des contractions, mais chaque grossesse, chaque bébé est unique… Chaque période de nos vies est particulière et notre corps et notre esprit évoluent, on se sent plus ou moins à l’aise, tout comme avec nos émotions et nos autres soucis, aussi…

J’ai été forte, très forte même pour mon premier accouchement qui s’est déroulé comme sur des roulettes, à tel point qu’entre 4h du matin et 7h30, j’ai préparé le lit pour la venue de mes parents : couette et compagnie, j’ai pris une douche, me suis lavé les cheveux, fait un brushing, mis du vernis transparent (pas tapé) sur les ongles, j’ai préparé un snack à mon mari et je lui ai même permis de prendre une douche… LA DINGUE ! :-) mais au final mon objectif de col ouvert à 2 était atteint FIERTE ! ^^

Pour cette grossesse, PMA oblige, comme je n’ai pas maîtrisé grand chose, je suis un peu plus dans le flou… moins sûre de mon corps et ce bébé 2 qui ne s’est pas retourné n’arrange rien ^^. Toutefois, je suis confiante, car si je n’avais pas fait confiance à la médecine, si je n’avais pas levé le pied, sacrifié mon travail et eu foi en l’avenir je ne serai pas là pour partager mon expérience et ce nouveau bonheur à venir…

J’insiste vraiment sur le fait qu’une grossesse on ne doit pas la vivre seule, j’entends pas là que le papa est évidemment essentiel, mais ce n’est pas lui qui va répondre à vos questions, chasser toutes vos craintes… Croyez-moi j’en ai rencontré du monde ! Je les remercierai au moment où bébé 2, si Dieu le veut sera bien arrivé parmi nous, mais aujourd’hui je porte aux nues, le gynécologue qui me suit depuis peu et que j’ai rencontré par hasard grâce à la Parole de Mamans Academy et à mon sage-femme.

Ce sont les 2 personnes qui me portent à leur façon et qui me réconfortent chacun à leur manière, sans chichis, sans blablas et à la fois avec beaucoup de respect et parfois même un semblant de tendresse dans leur manière de s’adresser à moi. Je m’en remets à eux et advienne que pourra le jour J.

En écrivant ces lignes, j’ai quelques larmes qui coulent, des larmes qui font du bien, parce que je dois l’avouer j’ai un peu peur, parce qu’avoir peur c’est humain et parfois c’est plutôt sain… Mais je ne suis pas seule dans l’aventure… et puis il y a VOUS aussi, ici, sur Facebook, sur Instagram et dans la vraie vie…

Merci de m’avoir lue…

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha

 

 

Ce que j'aime, grossesse, Mes prestas choux, Paroles de ChaCha

Les indispensables de ma grossesse #le sauveur de mes nuits {Concours Tigex}

02/11/2016
80890167-coussin-d-allaitement-3-en-1-skin-touch

Chaque jour, depuis quelques semaines, il m’attend patiemment en me tendant les bras.

Il m’attend nonchallament étendu sur le lit, avec cet air si tentant. Il me charme sans trop en faire, juste en étant là : ses 2 grands bras moelleux et je résiste du mieux que je peux… et pourtant chaque soir je finir par craquer à ses avances…

Je me blottis d’abord, on se cherche tous les 2, on se colle, je l’enjambe, il me prend, on se cale, puis on recommence, encore et encore ! Infatigable, toujours si sûr de lui et disponible, il est devenu ma drogue, mon essentiel à toute heure… mais surtout la nuit <3

Lui, ce n’est pas mon mari ! Et non !

Lui, c’est mon coussin d’allaitement ! Ni plus, ni moins ! Mais pas n’importe lequel, mon joli coussin d’allaitement 3 en 1 skin touch de la marque Tigex !

J’ai eu la chance de pouvoir le tester depuis quelques semaines et j’avoue qu’en plus de faire partie du décor (il est très beau, très graphique), il sauve mes nuits et mes siestes si courtes soient-elles !

Il a un côté rassurant par son moelleux et à la fois ferme, je me sens en sécurité car bien calée, une fois la pause trouvée avec mon gros bidon ! J’adore aussi sa douceur côté hiver, la face de couleur grise.

C’est vraiment un super allié pour ces derniers mois, voire dernières semaines !

Je sais que pour Mini Moi j’en avais eu un aussi et qu’il m’a bien servi même après la grossesse même si je n’ai pas souhaité allaiter.

Je répèterai donc les mêmes choses : ce joli coussin design m’accompagnera à la maternité pour caler bébé lors des visites ou pour que je puisse l’admirer face à moi, mieux que dans son berceau :-), pour caler bébé aussi lors des biberons ; je sais que les premiers gestes peuvent manquer un peu de confiance, je me sentirai donc mieux avec ce renfort tout moelleux pour bébé comme pour moi !

Et à la maison bien entendu ! son grand frère envisage déjà de lui donner le biberon et du haut de ses 5 ans je pense que le coussin sera aussi un allié de taille pour lui faciliter ses petits gestes et tous nous rassurer ^^ et pourquoi pas pour les petits dodos improvisés ou sur le tapis d’éveil ! Qui sait si je ne le piquerai pas à bébé, encore un peu la nuit pour retrouver un sommeil de qualité 😉

Nous allons donc collaborer un long moment !

img_9307 img_9308

Voici quelques unes de ses caractéristiques :

  • Déhoussable et lavable à 30°
  • Une face imprimée « été » : 100% viscose
  • Une face unie velours gris « hiver » : 80 % coton et 20% polyester
  • Prix de vente conseillé : environ 55,95 €
  • Voici où trouver les produits Tigex en plus des Hypers et Supermarchés de France ici

Ligne-pointi

Surprise !!!

Comme j’ai beaucoup de chance et vous aussi du coup, la marque Tigex me propose de vous offrir le coussin d’allaitement 3 en 1 Soft Touch, ça vous dit ?

Alors voici les conditions :

1/ Liker en mode public la page Facebook de la marque Tigex ici 

2/ Liker toujours en mode public la page Facebook du blog ici

3/ Partager le concours en mode public ^^ sur Facebook et inviter 2 ami(e)s à participer

Le tirage au sort aura lieu dimanche 6 novembre.

Le lot sera ensuite envoyé par la marque directement :-)

Ligne-pointi

Un grand merci à Tigex de m’avoir permis de mieux gérer mes nuits d’insomnies (cauchemars, angoisses, mal au dos…) en me permettant de tester cette petite merveille !

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

La gagnante du coussin est Cora, bravo !

merci de m’envoyer tes coordonnées postales pour l’envoi du lot !

Belle soirée et merci pour vos participations !

A très vite pour un autre concours <3

 

 

 

grossesse, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

les indispensables de Ma grossesse #le prénom

27/09/2016
sans-titre

Oulala ! Quel vaste sujet ! LE prénom ! Celui qui définira un peu (ou beaucoup) sa personnalité, celui avec lequel il devra faire ami/ami, auquel il devra s’habituer ou se faire…

Pendant longtemps, j’ai détesté le mien par exemple… Natacha ! non mais quelle idée… et puis je me suis réconciliée avec lui (et mes parents ^^) vers l’adolescence, car c’était plutôt une chance d’avoir un prénom pas si commun…

Revenons-en à BB2… Clairement, on ne pouvait décemment pas l’appeler Abricot, non, Mini Moi a dû se faire une raison… Et Monsieur Doux a dû céder, non pas sur le prénom car le choix final lui revient, mais sur l’urgence et le besoin que j’avais de pouvoir envisager davantage ce bébé tant désiré, tant attendu…

Car cette grossesse est particulière, non pas que j’aimerai plus ou moins cet enfant à venir mais j’ai tellement besoin de me projeter, de me dire que oui bientôt si Dieu le veut nous le tiendrons dans nos bras, qu’après toutes ces galères, ces souffrances, nous, égoïstement JE sentirai son souffle… Aussi bizarre, allez je me laisse aller, aussi con et inexplicable que cela puisse être, j’ai besoin de pouvoir dessiner ses initiales sur le papier…

Je ne suis pas de celles qui se caresse inlassablement le ventre (chacune son truc et je respecte ça hein…), mais j’ai besoin parfois dans mes élans de folie, pendant nos « têtes à têtes » ou plutôt nos ventre/pied-main-tête, ses séances de coup en réalité… de lui parler ou de lui murmurer quelques petites choses secrètes…

Alors, j’ai craqué… J’ai supplié Monsieur Doux de choisir le prénom, nous avion un top 5, devenu top 3, c’était facile pourtant ! sauf pour lui qui, très pragmatique, qui étudie chaque prénom, son étymologie, sa signification, pu… je n’étais pas sortie de l’auberge… Et en fin de semaine dernière, j’ai craqué, c’est stupide, je le sais mais j’ai pleuré quand même…

Vendredi, il m’a regardé et a lâché un prénom, oui lâché car je m’attendais à tout sauf à ça… pas au prénom évidemment mais à ce qu’il me révèle enfin ce MOT presque hors sujet à l’instant même où nous parlions d’autre chose… J’étais soulagée, allez j’ose « Libérée, Délivrée ! » (détestez-moi !)… J’ai de suite annoncé la nouvelle à ma mère, lancé un peu de suspens sur Facebook et puis, PATATRAS, Monsieur Doux qui revient sur sa décision ! et là le drame… J’étais anéantie…

Pourquoi me faire ça ? Nous faire ça ? Se torturer pour un prénom ?! Grosse crise de larmes (débile), grosse crise existentielle (je devrais faire du théâtre…) et gros câlin… Quelques sanglots plus tard, un Monsieur Doux tout chamboulé me promet de me donner son choix le lendemain soir…

çavalaitlecoupdattendreputaindebordeldechiottes

Depuis Dimanche soir, je touche un peu plus du doigt cette nouvelle maternité (comprenne qui pourra…), le prénom me plaît, que dis-je JE L’ADORE ! Nous l’adorons, mais Mini Moi beaucoup moins car Felicello, non vraiment ce n’était pas possible !

Voici quelques unes de nos idées…

liste-prénoms garçons 2016

Alors pour vous faire mariner un peu plus, si ça vous amuse, voici le top 5 annoncé sur Facebook dimanche soir :

SAMUEL

SASHA

PABLO

DARIO

MARCELO

Après on aime où on aime pas, là n’est pas la question ^^

Hier, les avis étant très partagés, j’ai réduit la liste avec 2 autres indices :

– en 5 lettres

– se termine en O

Vous pensez avoir trouvé ? hihihi
Encore un peu de patience… et si vous me suivez sur Facebook, vous le saurez bien assez tôt ^^ <3
Et vous ? Véritable casse-tête le choix du prénom ou évidence ???
Ligne-pointi
Je vous laisse avec une photo prise par Mini Moi hier, je suis enceinte de 31 SA aujourd’hui youpi <3
chacha-grossesse-31-sa
Ligne-pointi
Soyez heureux, Soyez à l’heure !
Prenez soin de vous <3
ChaCha
grossesse, Paroles de ChaCha

un signe de toi… #grossesse

06/09/2016
(c) Daniela Rodrigues - Meraki Studio Portugal 2016

Il en aura fallu du temps… presque 6 mois pour que je réalise vraiment que tu grandis en moi…

J’ai bien senti parfois, quelques papillons dans mon ventre, quelques bulles, enfin des sensations assez vagues et puis enfin un jour tu t’es décidé…

Est ce que c’est l’air du Portugal, est ce le stress que j’avais laissé derrière moi, ou tout simplement est ce que c’est moi qui ai vraiment pris le temps d’être en « communion » avec toi, qui ai pris le temps de t’écouter, de te sentir… Est ce qu’il m’a fallu tout ce temps pour être enfin prête ? pour y croire ? pour réaliser que OUI, après tout ce temps, ces efforts, ces souffrances, tu étais bien là ?

Je ne sais pas et à vrai dire tant mieux… évidemment il y a eu des maux de grossesse, ces trucs que l’on a vite envie d’oublier, ces tracas qui persistent et cette fatigue ! oh pu…. cette fatigue ! Sauf que pour moi, ce n’était pas toi… ce n’était pas ce que j’attendais, ni ce qui m’aidait à me faire à cette idée que OUI et encore OUI tu étais là…

Ok d’accord il y avait les échographies, le son des battements de ton cœur, mais c’était ponctuel, c’était « loin » et ce n’était pas palpable… en fait ce n’était pas « que toi et moi »… Oui égoïstement je voulais pouvoir fermer les yeux et te sentir… me sentir pleine de toi, de tout ton petit être et tu m’auras fait attendre canaille ! 6 mois !

Mais ça en valait la peine, car depuis tu te manifestes chaque jour coquin, sans prévenir, à toute heure du jour ou de la nuit, parfois les 2… parfois c’est court (trop !) parfois c’est un peu plus long et… douloureux…

Mais chaque fois c’est toi, mon cadeau, notre cadeau… tu bouges encore et encore, tu me rassures, tu m’apaises et parfois tu… m’épuises !!!

Tu es là, bien là depuis un peu plus de 6 mois maintenant, vivant, dans ce grand ballon qu’est devenu mon bidon… Restes-y encore un peu, toujours vivant, toujours rassurant, mon bébé…

(c) Daniela Rodrigues - Meraki Studio / Portugal 2016

(c) Daniela Rodrigues – Meraki Studio / Portugal 2016

Ce que j'aime, Ma vie de maman

Les indispensables de MA grossesse #le sac à langer JUJUBE

01/07/2016
bff jujube sac à langer stripes

Alors ça y est entre autres choses, j’ai décidé de vous embêter ou pas avec des choses concernant ma grossesse… et oui, à 18 SA maintenant, je me projette plus facilement et plus volontiers…

Pas de panique, je vais éviter les détails peu ragoutants croustillants et vous parler de choses qui me touchent ou pour lesquelles j’ai eu de véritables coup de cœur et aujourd’hui, c’est un coup de cœur : la marque Ju-Ju-Be !

Depuis quelques semaines déjà, j’ai mis en ligne une liste de naissance avec des essentiels et des choses plutôt déco… Bref un peu de tout, sauf des vêtements, car nous avons tout gardé ou presque de Mini Moi et le style est plutôt casual et intemporel, du coup ça devrait le faire pour Abricot :-), oui nous avons décidé de l’appeler Abricot <3 mais ça c’est une autre histoire ! Revenons-en à un essentiel : LE SAC A LANGER.

Je me souviens que pour Mini Moi, je l’emportais partout et tout le temps et ce, jusque ses 3 ans au moins. Vous pouviez me demander n’importe quoi, j’avais toujours 3/4 couches, des lingettes : pour les mains, le corps, désinfectantes, ou encore du coton, du mitosyl, 1 voire 2 changes, 2 biberons, du lait, des pansements, des mouchoirs, bref j’avais une pharmacie et une partie de ma maison dans mon sac à langer. Lui et moi ne faisions qu’un ! Je me sentais mal à chaque sortie si je ne l’avais pas… Monsieur Doux, me demandait souvent de le laisser, d’arrêter de tout vouloir contrôler, de me laisser aller, mais c’était plus fort que moi : c’était mon compagnon de route !

Il a résisté au temps, il était encore en plutôt bon état il y a quelques semaines, installé sagement en haut d’une étagère, mais je me suis dit que 5 ans après, lui et moi devions écrire une autre histoire et c’est alors que nous nous sommes séparés, bons amis… Il est allé rejoindre la maison d’une autre famille et fera le bonheur d’une future maman qui accueillera elle aussi un petit garçon, mon joli sac verra du pays, c’est certain !

Voilà pourquoi je mets un point d’honneur à bien choisir un sac à langer ! Voici mes critères :

1/ le design/couleur  : oui pour moi c’est primordial ! les 3/4 du temps il se trouvera sur mon épaule ou celle de Monsieur Doux, il faut donc quelque chose qui nous corresponde au niveau du style et puis aussi parce que notre poussette est grise et noire et que j’ai envie d’un peu de gaité !

2/ la matière : hiver comme été, il faut une matière agréable au toucher et facile à nettoyer…

3/ la praticité : vu que je vais y organiser ma vie ou plutôt celle d’Abricot, il faut qu’il soit ultra fonctionnel et plein de compartiments pour un minimum d’organisation et un maximum d’efficacité en cas de coup dur (comprenez gros cacas gluants ou diarrhées mouhahahahaha), pas trop lourd non plus, je me chargerai de l’alourdir au fur et à mesure… Je dois pouvoir aussi l’accrocher partout ou presque !

4/ l’hygiène : cela a à voir avec les compartiments justement et d’éventuelles fuites : biberons, crèmes…  les séparations sont utiles, mais qu’il soit LAVABLE dans son intégralité et c’est là que j’ai trouvé la réponse que je n’avais pas jusqu’alors avec la marque Ju-Ju-Be, ils passent en machine !!!

5/ le prix : oui, peut être que pour certains le prix arriverait en haut de liste, mais même si je ne suis pas Crésus, sachant qu’il nous suivra partout pour le meilleur et pour le pire, je suis prête à faire un petit investissement ou alors que nos proches voudront nous l’offrir sachant combien je suis une fille soigneuse et organisée :-p (petit message perso… <3)

J’ai trouvé LE modèle et LE voire LES design(s) qui me plaisent à la Shopping Presse Party organisée il y a quelques jours par l’agence KOMLM… Ce modèle porte d’ailleurs parfaitement bien son nom le B.F.F (meilleur ami pour la vie ouiiiiiiiiiii !)

Attention les yeux, moi je meurs d’amour !

sélection sacs à langer bff Jujube 1

Modèle 1  : Collection Onyx, Imprimé Black Diamond <3 disponible ici

Modèle 2 : Collection Onyx, Imprimé Black Magic <3 disponible ici

Sélection sacs à langer bff jujube 2

Modèle 3 : Collection Onyx, imprimé Black out <3 disponible ici

Modèle 4 : Collection Classic, imprimé Platinum Petals <3 disponible ici

Alors ? Vous en pensez quoi de ma petite sélection ? Evidemment il existe d’autres collections et imprimés, le tout décliné dans différents produits : sac à dos à langer (si si !!), bavoirs, sacs isothermes, trousses, sacs à mains…

Pour finir de vous convaincre, si vous aussi vous cherchez le sac à langer de vos rêves, votre nouveau meilleur ami, voici quelques infos techniques :

  • Tissu Teflon TM ultra lger et anti-tâches
  • Traitement antibactérien Agion® des doublures Système isotherme Thinsulate 3M
  • Sangles, attaches, fermetures et pieds bagage en métal Poches intelligentes et multi-fonctions
  • Intérieurs avec code couleur, clairs et transparents Nombreux systèmes de portage possibles
  • Clip de portage sur poussette
  • Lavage en machine, séchage rapide à l’air libre
Ligne-pointi
Vous l’aurez compris, j’ai très envie d’avoir l’un de ces modèles et j’ai d’ailleurs participé à un concours pour en gagner un et je croise tout ce que je peux pour qu’il fasse partie prochainement de notre nouveau quotidien à 4 :-), une légère préférence pour le black Magic, mais chut…
Un infini merci à toute l’équipe de l’agence KOMLM, un gros bisou à Lisa et un immense merci à toutes les marques présentes qui elles aussi méritent une mise en lumière, j’y reviendrai sûrement, mais là il fallait que je vous parle EN PRIORITE de ces beautés 😉
Ligne-pointi
Soyez heureux, Soyez à l’heure !
Bisous
ChaCha

 

 

Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

désir…

24/07/2014

Cela fait des mois que ça dure, des mois que je vis avec et que je me bats pour ça…

Cela fait des mois que je me refuse à en parler en public, que seules quelques personnes savent combien cela me ronge…

Par respect pour d’autres femmes, d’autres couples je refoule depuis des mois ce mal être.

Cela fait des mois que je vois mon corps changer, mon visage est davantage marqué et mon entourage subit à nouveau les assauts d’une dépression qui s’est réfugiée dans mon corps, mon coeur et ma tete…

Cela fait des mois… Cela va faire un an… que je veux un autre enfant…

Il n’y a aucune vérité sur la fécondité, aucun ordre des choses, si ce n’est une réelle injustice pour toutes les femmes qui désirent avoir un enfant qu’elle soit déjà mère ou non…

Je me suis tu tout ce temps car des jeunes femmes que j’aime ou que j’apprécie ne sont pas encore maman à ce jour, malgré une lutte constante, malgré de lourds traitements… Certaines ont renoncé, d’autres y croient encore… pour elles, à cause d’elle et malgré moi j’avais décidé de me taire… par pudeur aussi…

Je suis déjà maman, cela ne fait pas de moi quelqu’un de meilleur ni de pire que quelqu’un qui n’arrive pas à en avoir quelles qu’en soient les raisons…

Je le disais il y a peu… j’ai TROP d’amour à donner, trop de tendresse refoulée, je voudrais la partager avec la chair de ma chair, je veux un autre enfant…

Je n’ai pas à me justifier mais j’ai envie de le crier… je n’ai pas envie d’entendre à nouveau cettre phrase odieuse : « mais tu en as déjà un… » comme si être mère une fois était un don du ciel et l’accepter… et m’y résoudre…

Je trouve révoltant que chaque femme, chaque famille ne puisse accueillir entre ses bras aimants un petit être issu de sa chair…

Alors que l’on veuille 1,2,3 ou 10 enfants on devrait pouvoir enfanter… dans des conditions dignes et sans souffrance qu’elle soit physique ou psychologique…

J’irai plus loin en disant que je veux que Mini Moi ne soit jamais seul…

J’ai grandi en sachant que j’avais quelqu’un à protéger, quelqu’un sur qui veiller (j’en parlais ici), quelqu’un sur qui compter…

Je veux donner un frère ou une soeur à Mini Moi lui apprendre le partage au quotidien, l’amour de son prochain…

Le modèle de ma famille est un modèle à 4 et s’il n’est pas parfait, il est solidaire et j’ai toujours aspiré à cet équilibre…

J’aime mon fils de tout mon coeur et je sais que j’aimerai tout autant son petit frère ou sa petite soeur…

Je n’en peux plus d’étouffer mes pleurs, de refouler ma rancoeur, de souffrir à cause de ce traitement débile et contraignant…

Je veux un autre enfant… je me bats depuis un an…

 

 

ps : ce post est très personnel et n’est en aucun cas une provocation et je respecte chaque femme, chaque famille…