grossesse, Ma vie de maman, Paroles de ChaCha

Les indispensables de MA grossesse #mon sage femme

16/11/2016
img_9503-3

Non, il n’y a pas de faute de frappe…

Ce métier n’est pas réservé qu’aux femmes et j’ai envie de dire : « heureusement » !

La semaine dernière encore, je n’avais fait aucune préparation à l’accouchement, j’y pensais parfois en me disant : « allez fais un effort, fais partie d’un groupe ou fais au moins une prépa individuelle » et puis non, je ne le sentais pas… Et puis c’est compliqué, je ne pensais qu’aux sages-femmes de l’hôpital, la galère que c’est de se garer alentour… Soit je me trouvais des excuses, soit au fond de moi je n’en ressentais pas le besoin…

Oui mais voilà, les monitoring n’allaient pas se faire tout seuls ! Lorsque j’ai vu mon gynécologue la semaine dernière il m’a rédigé mon ordonnance pour les monitorings, 1 par semaine jusqu’à… la délivrance… et m’a recommandé un MONSIEUR sage-femme.

Depuis le début de ce projet de bébé, je m’en remets aux professionnels et comme je n’ai fait que de belles rencontres depuis que nous avons dû passer par la case PMA, j’ai décidé que j’irai voir ce Monsieur…

Bien m’en a pris ! Nous nous sommes vus 3 fois à ce jour, 2 fois pour un monitoring et aujourd’hui pour discuter des différentes techniques d’accouchement vu que bébé 2 se présente en siège complet, le bougre le coquin !

Pour les monitoring, RAS, bébé 2 a été plus ou moins coopératif les 2 fois et Dieu merci, son petit cœur bat à merveille et il bouge bien… Nous avons pu échanger sur ma façon d’appréhender cette deuxième grossesse et sur mes interrogations et mes craintes : siège complet QUESAKO et césarienne OH MY GOD !

Rendez-vous était donc pris aujourd’hui pour parler des techniques d’accouchement dans un cas aussi particulier. Ne comptez pas sur moi pour vous les décrire, ma perception des choses peut être complètement différente de la vôtre et je ne voudrais pas dire de bêtises… Ce que je peux dire en revanche, c’est MERCI !

Je ne suis pas le genre de personne qui va chercher à grands renforts de Google des explications ou des images çà et là pour pouvoir tout contrôler ou imaginer. Je n’aime pas non plus lire des témoignages avec des détails plus ou moins « croustillants »…

Je pars du principe et ça n’engage que moi, donc ne me jugez pas, que je fais confiance au corps médical, qu’à l’instant T il peut se passer 1 millier de choses que ni vous ni moi, ne pourrons maitriser et que justement il faut BIEN choisir son, ses praticiens et leur faire confiance, même si l’erreur est humaine, je me considère comme une patiente avant tout, à qui l’on accorde un traitement particulier, si ce n’est pas votre cas, fuyez ! Changez de médecin(s) !

Tout ça pour dire, que j’ai apprécié puissance 10 000 cet échange, que pendant 1 heure de temps, il m’a expliqué comment se déroule un accouchement par voie basse en siège et ses risques, tout comme l’éventualité d’une césarienne et son déroulé. Il m’a parfaitement cernée, il est allé à l’essentiel et ne m’a montré que les illustrations indispensables, il m’a parlé aussi des bruits, des odeurs, du froid, des gestes, des manipulations ou encore des attitudes et des conversations que pouvaient avoir entre eux les professionnels… Ces choses qui peuvent paraître anodines, mais qui m’ont transportées quelques minutes en salle de travail et qui ont permis de faire couler quelques larmes refoulées jusqu’ici…

Alors oui, j’ai déjà accouché, j’ai déjà ressenti des contractions, mais chaque grossesse, chaque bébé est unique… Chaque période de nos vies est particulière et notre corps et notre esprit évoluent, on se sent plus ou moins à l’aise, tout comme avec nos émotions et nos autres soucis, aussi…

J’ai été forte, très forte même pour mon premier accouchement qui s’est déroulé comme sur des roulettes, à tel point qu’entre 4h du matin et 7h30, j’ai préparé le lit pour la venue de mes parents : couette et compagnie, j’ai pris une douche, me suis lavé les cheveux, fait un brushing, mis du vernis transparent (pas tapé) sur les ongles, j’ai préparé un snack à mon mari et je lui ai même permis de prendre une douche… LA DINGUE ! :-) mais au final mon objectif de col ouvert à 2 était atteint FIERTE ! ^^

Pour cette grossesse, PMA oblige, comme je n’ai pas maîtrisé grand chose, je suis un peu plus dans le flou… moins sûre de mon corps et ce bébé 2 qui ne s’est pas retourné n’arrange rien ^^. Toutefois, je suis confiante, car si je n’avais pas fait confiance à la médecine, si je n’avais pas levé le pied, sacrifié mon travail et eu foi en l’avenir je ne serai pas là pour partager mon expérience et ce nouveau bonheur à venir…

J’insiste vraiment sur le fait qu’une grossesse on ne doit pas la vivre seule, j’entends pas là que le papa est évidemment essentiel, mais ce n’est pas lui qui va répondre à vos questions, chasser toutes vos craintes… Croyez-moi j’en ai rencontré du monde ! Je les remercierai au moment où bébé 2, si Dieu le veut sera bien arrivé parmi nous, mais aujourd’hui je porte aux nues, le gynécologue qui me suit depuis peu et que j’ai rencontré par hasard grâce à la Parole de Mamans Academy et à mon sage-femme.

Ce sont les 2 personnes qui me portent à leur façon et qui me réconfortent chacun à leur manière, sans chichis, sans blablas et à la fois avec beaucoup de respect et parfois même un semblant de tendresse dans leur manière de s’adresser à moi. Je m’en remets à eux et advienne que pourra le jour J.

En écrivant ces lignes, j’ai quelques larmes qui coulent, des larmes qui font du bien, parce que je dois l’avouer j’ai un peu peur, parce qu’avoir peur c’est humain et parfois c’est plutôt sain… Mais je ne suis pas seule dans l’aventure… et puis il y a VOUS aussi, ici, sur Facebook, sur Instagram et dans la vraie vie…

Merci de m’avoir lue…

Ligne-pointi

Soyez heureux ! Soyez à l’heure !

Bisous

ChaCha

 

 

Vous aimerez aussi

Aucun commentaires

Laisser une réponse